ART | EXPO

Territorium n° 18

18 Fév - 17 Mar 2012
Vernissage le 18 Fév 2012

Le peintre allemand Günter Umberg invite à la contemplation. Composées de monochromes noirs teintés de bleus, ces œuvres instaurent un face-à-face intime avec les spectateurs. Où quand le tableau se fait miroir et renvoie à notre propre existence.

Communiqué de presse
Günter Umberg
Territorium N° 18

L’exposition «Territorium N° 18» présente des surfaces monochromes d’une matité opaque, qui voudraient capter le regard du spectateur et le mener vers la méditation.

Les œuvres exposées sont faites d’une succession de couches croisées, recouvertes par des panneaux de bois avec des pigments fixés par une résine naturelle appelée «Dammar». La couleur noire, éclairée par une pointe de bleu, est fréquemment utilisée sur les tableaux. Seules quelques œuvres en orange-titane ou vert-cadmium font exception à la règle. Les panneaux sont de format modeste et souvent biseautés, ce qui permet à l’œuvre d’être isolée du mur par un léger vide laissé derrière elle des surfaces opaques.

Cette peinture radicale nécessite d’ailleurs une présentation bien spécifique. En effet, nous retrouvons généralement une œuvre par mur, à un emplacement bien spécifique, afin de concentrer le regard de l’observateur et d’établir une relation physique avec lui.

La contemplation de ces monochromes nécessitent néanmoins de prendre son temps pour le spectateur. Tels des tableaux-miroirs, ils nous invitent à un face-à-face où l’image attendue en retour ne serait pas au rendez-vous. Devant la densité du noir, cette peinture éveille en nous la conscience de notre propre présence.

Vernissage
Samedi 18 février 2012