PHOTO | EXPO

Médiations

06 Fév - 20 Mai 2018
Vernissage le 06 Fév 2018

L’exposition « Médiations » au Jeu de Paume est une rétrospective consacrée à l’œuvre de la photojournaliste américaine Susan Meiselas. Séries majeures, œuvres de jeunesse et une installation réalisée spécialement pour l’occasion témoignent de sa constante remise en question de la pratique documentaire et du rôle de l’image.

L’exposition « Médiations » au Jeu de Paume, à Paris, revient sur la carrière de la photojournaliste américaine Susan Meiselas, en s’intéressant particulièrement à son analyse de l’acte photographique et au rôle de l’image dans la société contemporaine.

Susan Meiselas n’a cessé de questionner la pratique de la photographie documentaire

La rétrospective, exposition la plus complète jamais consacrée en France au travail de Susan Meiselas, rassemble une sélection d’œuvres des années 1970 à nos jours : quatre séries de jeunesse, plusieurs œuvres majeures dont Nicaragua – Mediations (1978-1982) et Kurdistan (1991-2007) et sa toute dernière œuvre, réalisée pour la rétrospective au Jeu de Paume, intitulée A Room of Their Own et consacrée à la violence domestique.

Les séries Nicaragua, El Salvador et Kurdistan forment l’axe principal de l’exposition qui entend mettre l’accent sur l’évolution de la pratique photographique de Susan Meiselas à partir des années 1970, lorsqu’elle a commencé à pratiquer la photographie documentaire, notamment en couvrant la révolution sandiniste nicaraguayenne. Ces trois importantes séries réalisées entre la fin des années 1970 et les années 2000 montrent comment l’artiste n’a eu de cesse de questionner la pratique de la photographie documentaire.

Pour ces trois séries, réalisées au cours de nombreux voyages au fil des décennies, en période de guerre comme de paix, Susan Meiselas est revenue sur les lieux de ses premières photographies pour retrouver les personnes rencontrées et poursuivre l’enregistrement de leurs témoignages. Une illustration de la volonté de Susan Meiselas de construire par ses reportages photographiques des récits auxquels les sujets sont associés en tant qu’acteurs.

« Médiations » rassemble les reportages majeurs de Susan Meiselas

Les projets de jeunesse 44 Irving Street de 1972) et Carnival Strippers de 1975 témoignent déjà de la façon dont Susan Meiselas impliquait les sujets de ses portraits dans son processus créatif. Dans le premier, une série de portraits en noir et blanc, elle interagit avec les autres occupants de la pension où elle résidait durant ses études. Dans le second, un reportage sur des strip-teaseuses travaillant dans des fêtes foraines de Nouvelle-Angleterre, les images sont complétées par un enregistrement sonore du contexte dans lequel elles ont été prises, pour apporter un complément d’information.

On retrouve cette préoccupation concernant le statut des images et leur contexte de production et de perception jusque dans la toute dernière œuvre de Susan Meiselas, l’installation A Room of Their Own qui rend compte d’un reportage dans un foyer pour femmes autour du thème de la violence domestique. L’œuvre comprend une série de photographies, cinq récits en vidéo qui les présentent, des témoignages de première main, des collages et des dessins.