logo
160520ArtAbordable
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


DANSE | AGENDA

<br><br>
Sidi Larbi Cherkaoui, Sidi Larbi Cherkaoui
Origine
20 avril-24 avril 2009
Première le
Paris 4e. Théâtre de la Ville
Sidi Larbi Cherkaoui, en mélangeant des images fortes et évocatrices, déjoue les pièges d'une création a priori globale pour revenir aux racines du mouvement.  
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Sidi Larbi Cherkaoui
Origine

Horaire :
20h30

— Chorégraphie : Sidi Larbi Cherkaoui
— Musique : Hildegard von Bingen et Rabi'a van Basra
— Interprétation musicale : Sarband Ensemble

Le monde entier semble contenu dans Origine, la création de Sidi Larbi Cherkaoui dont la reprise est aussi urgente que nécessaire. Celui des quatre points cardinaux bien sûr, Est Ouest, Nord Sud, si joliment symbolisés par le quatuor de danseurs réunis par Sidi Larbi : le Japonais Kazutomi Kozuki, l'Américaine Daisy Phillips, l'Islandaise Valgerour Rúnarsdóttir et le Sud-Africain Shawn Mothupi. De leurs bagages — culturel autant que personnel —, le chorégraphe fait une matière vivante qu'il pétrit avec enthousiasme. On voit sous nos yeux la robotique des corps réinventée, les grands espaces défiler, la lave surgir ou la terre rebondir, simple boule de vie avec laquelle on jongle.
Origine donc, la nôtre et celle des temps passés. Les interprètes habitent littéralement cette danse sur mesure comme ce décor mouvant avec ses étages et les vidéos de Gilles Delmas.

Le Larbi de Rien de rien ou D'avant, ce talent précoce qui est aussi à l'aise avec une compagnie néoclassique qu'avec un virtuose du kathak, Akram Khan pour ne pas le citer, fait d'Origine un feu d'artifice « corps et graphique ». Origine est aussi une pièce à écouter, résultat d'un compagnonnage avec Bijoke, centre de musique gantoise. Puisant dans le riche répertoire de Hildegard von Bingen, nonne et théologienne, et de Rabi'a van Basra, mystique qui joua un rôle prédominant dans la naissance du soufisme. Origine est tissé de toutes ces étoffes rares : des voix du Sarband Ensemble dirigé par Vladimir Ivanoff avec Miriam Andersén et Fadia Tomb El-Hage. Et des corps de ces danseurs qui collaborent pour la première fois avec Sidi Larbi Cherkaoui. L'humanité ainsi dévoilée, le temps d'un spectacle, est tout simplement un bonheur sans égal.
  

fleche suivante1/1

ANNONCES


160513Abordable
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160517Le104impatience
160510MitterrandMcCollum


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Bilan de la Nuit européenne des musées 2016
puce rouge  Le Musée départemental Matisse, au Cateau-Cambrésis élu palme d’or du palmarès des musées de France par Le Journal des Arts.
puce rouge  Air shark: le requin monumental de l’aéroport Côte d’azur
puce rouge  Les 15 finalistes du Prix Levallois 2016
puce rouge  Valérie Mouroux rejoint l’Institut français
puce rouge  Disparition de l'artiste François Morellet
puce rouge  Patrimoines vivants dans un Moyen-Orient en conflit
puce rouge  Les collections des musées de la Ville de Paris en ligne.
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
DIAPORAMA

Christophe Huysman, 777, 2015. Théâtre, cirque
Jan Fabre, L&rsquo;Empereur de la perte. Solo, monologue . 1h30



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales