Tero Saarinen. Une récréation basée sur le travestissement qui joue de son ambiguité tout en questionnant la transmission de la danse.
"> Tero Saarinen. Une récréation basée sur le travestissement qui joue de son ambiguité tout en questionnant la transmission de la danse.
,Art culture paris,art culture France,evenement culturel,agenda culturel paris,actualité art culture, photo art,agenda design,exposition design,éditeur design,spectacle danse,spectacle danse contemporaine,festival danse,marché art,exposition art contemporain,galerie photo,exposition video,art numerique,livre sur l’art,catalogue art,galerie art contemporain paris,musee art moderne contemporain,centre d'art contemporain,frac,drac,cnap,fiac,festival danse paris,festival danse montpellier,interview artiste,art virtuel,graff,foire art.">
logo
140628SerignantRossonCrow
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


DANSE | AGENDA

Carolyn Carlson, Blue Lady (revisited), recréation 2010. Solo de Tero Saarinen. Musique de René Aubry.<br><br>Courtesy TNC © Anna Solé
Carolyn Carlson, Tero Saarinen
Blue Lady (revisited)
10 mars-13 mars 2010
Première le 10 mars 2010
Paris 16e. Théâtre de Chaillot
Solo emlématique de Carolyn Carlson, Blue Lady est ici révisité pour un homme, Tero Saarinen. Une récréation basée sur le travestissement qui joue de son ambiguité tout en questionnant la transmission de la danse.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de presse
Carolyn Carlson, Tero Saarinen
Blue Lady

Horaire : 20h30
Durée : 1h10
Lieu : salle Jean Vilar

— Chorégraphie : Carolyn Carlson avec Tero Saarinen
— Musique originale : René Aubry
— Scénographie originale : Frédéric Robert
— Lumière (recréation) : Peter Vos
— Lumière (originale) : John Davis, Claude Naville
— Costumes (recréation) : Chrystel Zingiro
— Montage archives : Baptiste Evrard
— Crédits archives Claude Le-Anh (photos), André Labarthe (film), Charles Picq (film)

Grande dame venue de San Francisco, Carolyn Carlson laisse son empreinte sur nos années danse. Soliste révérée de la compagnie d'Alwin Nikolais, étoile du Groupe de Recherches Chorégraphiques de l'Opéra de Paris, Carolyn Carlson a, de Venise à Helsinki, de Paris à Stockholm, promené sa longue silhouette. Chaillot l'honore.

D'abord avec Blue Lady, un de ses plus grands succès, ici revisité pour un homme, Tero Saarinen, complice rencontré au Finnish National Ballet. Créé en 1983 au Teatro La Fenice, Blue Lady dansé par Carolyn alors, avait des allures de galerie de portraits féminins sur la partition hypnotique de René Aubry. Sous les traits de Saarinen, cette Lady, tel un acteur de Kabuki, le fameux onagata interprète travesti, joue l'ambivalence. Et séduit.

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141001MarechalerieCritiques


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Disparition de Marcel Notargiacomo, figure des cultures urbaines et populaires
puce rouge  La nouvelle revue OpticalSound sort son 2e numéro
puce rouge  Emma Lavigne, nommée directrice du Centre Pompidou Metz
puce rouge  Budget 2015 du ministère de la Culture et de la Communication
puce rouge  Le sculpteur béninois Kifouli Dossou, lauréat du prix Orisha pour l'art contemporain africain
puce rouge  Tous photographes! Une charte des bonnes pratiques dans les établissements patrimoniaux
puce rouge  Décès de Gérard Violette, directeur emblématique du Théâtre de la Ville
puce rouge  Le nouveau Prix Orisha récompensera le 2 octobre un artiste de la scène africaine subsaharienne
puce rouge  Yves Robert, nouveau directeur du Centre national des arts plastiques
puce rouge  Le Centre Pompidou présente sa première antenne provisoire à Málaga
puce rouge  Nomination de Jean-François Chougnet à la présidence du MuCEM
puce rouge  La galerie christian berst part à la conquête de New York
DIAPORAMA

Saâdane Afif, Essence, 2008
Anna Haprin, Paperdance, extrait de Parades and Changes, création en 1964.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales