PHOTO | EXPO

Plus près

27 Jan - 24 Fév 2018
Vernissage le 27 Jan 2018

L’exposition « Plus près », à la galerie parisienne Les filles du calvaire, rassemble des photographies de Samuel Gratacap réalisées au fil de sept années de voyages et de rencontres sur le pourtour méditerranéen, dans les pays marqués par le phénomène des migrations.

L’exposition « Plus près » à la galerie Les filles du calvaire, à Paris, retrace la recherche photographique de Samuel Gratacap à travers les pays méditerranéens marqués par l’histoire contemporaine.

Samuel Gratacap photographie au plus près le phénomène des migrations

L’exposition revient à travers une sélection de photographies sur les sept années de travail que Samuel Gratacap a consacrées à l’espace méditerranéen et plus particulièrement à des territoires marqués par les migrations. Comme le suggère le titre de l’exposition, « Plus près », l’enjeu du photographe est de saisir plus précisément les détails d’un phénomène que l’on ne saisit souvent que superficiellement, dans sa globalité.

Portraits, paysages et photographies d’objets témoignent de la réalité concrète et de la multiplicité des situations que recouvrent les migrations. Ils sont le fruit de multiples séjours que Samuel Gratacap a effectués en Italie, en Tunisie et en Libye, des pays qui portent les traces de ce phénomène : celles de l’installation précaire et provisoire, du passage, des routes de l’exil…

« Plus près » témoigne de sept années de rencontres dans l’espace méditerranéen

Surtout, les clichés de Samuel Gratacap résultent de ses rencontres avec les personnes qui sont les acteurs de ces épreuves et qui les éprouvent, qui les observent et les racontent. Leurs histoires forment la trame de sa démarche photographique, et deviennent des images dont les titres parlent d’eux-mêmes : Centre de détention pour migrants de Zaouia (Libye), dans la série Les Naufragés, réalisée en 2014, Dans une maison de passeur, Zarzis (Tunisie) ou encore Reproduction photographique d’une image échouée, Lampedusa (Italie).