PHOTO | EXPO

Règle du jeu

27 Sep - 22 Oct 2017
Vernissage le 27 Sep 2017

L’exposition « Règle du jeu » au Centre Pompidou, à Paris, présente des séries photographiques et vidéo d’Elina Brotherus à travers lesquelles elle explore de façon décalée l’univers du jeu. A la suite des bouffons de l’Ancien régime, de la commedia dell’arte et du mouvement Fluxus, ses mises en scène soulignent l’ambiguïté de la notion de règle du jeu.

L’exposition « Règle du jeu » à la Galerie de photographies du Centre Pompidou dévoile une nouvelle réalisation de la Finlandaise Elina Brotherus autour de l’univers du jeu. A travers des séries photographiques et vidéo, elle pose sur ce dernier un regard décalé.

Elina Brotherus explore l’univers du jeu

L’exposition « Règle du jeu » est le fruit de la huitième édition de la Carte blanche PMU, un événement organisé chaque année depuis 2010 pour soutenir la photographie contemporaine. Pour cela, le PMU soutient le travail d’un photographe en l’invitant à explorer à sa façon le monde du jeu et à en donner une vision à la fois surprenante et contemporaine. Lauréate de la Carte blanche PMU 2017, Elina Brotherus a ainsi vu la production de son œuvre entièrement prise en charge et bénéficie de son exposition à la Galerie de photographies du Centre Pompidou.

Pour ce projet autour du jeu, la photographe Elina Brotherus a pour la première fois eu recours à un deuxième personnage que joue la danseuse et chorégraphe Vera Nevanlinna. Les deux femmes se mettent en scène dans une succession de séries de photographies et de vidéos qui se déploie dans l’interstice qui existe entre les jeux d’enfants et ceux pour adultes, caractérisés par des règles. C’est justement toute l’ambiguïté de la notion de règle du jeu que met en lumière Elina Brotherus.

La règle du jeu, une notion ambiguë mise en lumière par les photos d’Elina Brotherus

Alors que le jeu sous-entend l’amusement, la spontanéité, l’inventivité et la liberté, la règle induit au contraire une contrainte, un carcan. Elle introduit une notion rationnelle dans un contexte supposément ouvert à une certaine folie. C’est à travers l’imposition de règles que se fait le passage du jeu d’enfant au jeu d’adulte. Elina Brotherus propose de ne pas réaliser ce passage en insérant un grain de folie dans des jeux sérieux.

Pour cela, elle reprend les scénarios nommés event scores utilisés par les artistes du mouvement Fluxus dans les années 1960. Ces event scores lui servent d’instructions pour de courtes improvisations qu’elle met en scène avec Vera Nevanlinna. Elle exploite ainsi la dimension festive du jeu dans une perspective qui rappelle la figure du bouffon dans les cours royales ou la commedia dell’arte, deux formes d’utilisation du jeu dans un but politique ou critique.