ART | EXPO

Pierre Soulages, œuvres sur papier – Une présentation

01 Déc - 30 Mar 2019
Vernissage le 01 Déc 2018

L’exposition « Pierre Soulages, œuvres sur papier - Une présentation » au Musée Soulages de Rodez présente cent dix-sept peintures sur papier de l’artiste, réalisées à l’encre de Chine, à la gouache, au brou de noix et au fusain. Des œuvres des années 1940 aux années 2000 qui occupent une place importante dans la production du peintre.

L’exposition « Pierre Soulages, œuvres sur papier – Une présentation » au Musée Soulages, à Rodez, réunit plus de cent peintures sur papier ainsi que des photographies et des films consacrés à l’artiste.

Alors qu’elles ont été récemment reconditionnées en conservation préventive et en­cadrées selon des technologies nouvelles, le musée Soulages présente son ensemble de cent dix-sept peintures sur papier de Pierre Soulages. Comme le critique d’art Michel Ragon en 1962, ces œuvres sont parfois improprement désignées comme des dessins, du fait de leur support, mais il s’agit en réalité bien de peintures sur papier.

Les œuvres sur papier de Pierre Soulages, du brou de noix à la gouache

Les œuvres sur papier de Pierre Soulages ont été réalisées à l’aide de différents matériaux : à l’encre de Chine, à la gouache, au brou de noix, ou encore, plus rarement, au fusain. Elles constituent un ensemble unique au sein de sa production, qui s’étend des brous de noix dans les années 1940 aux gouaches linéaires et épurées des années 1970. Les brous de noix occupent une place particulière dans l’œuvre du peintre et comptent parmi ses réalisations majeures : commencés au milieu des années 1940, ils s’appuie sur un matériau propre à l’artisanat et le valorisent en servant dès les débuts de Pierre Soulages à exprimer sa conception singulière de l’abstraction.

Chez Pierre Soulages, le papier est le support propre à l’expérimentation

Les gouaches des années 1970 présentent des différences et d’autres possibilités par rapport aux broux de noix : elles affichent cette fois une couleur bleue et permettent à Pierre Soulages, peintre de l’intensité de la couleur plus que peintre du noir, d’utiliser les contrastes chromatiques pour générer des effets de transparence et de lumière. C’est avec la gouache que Pierre Soulages tente en premier ce qu’il appliquera plus tard à la toile avec l’« outrenoir ». Le papier est pour lui le support propre à l’expérimentation. En complément des œuvres sur papier, replacées dans les salles d’exposition permanente et dans la salle d’exposition tempo­raire, des photographies et des films sur l’artiste seront présentés dans cette dernière.