logo
150206CracSeteChatonChildress
  AGENDA CRITIQUES  
art... photo... design... danse... livres... parisART RECRUTE
RECHERCHER


PHOTO | AGENDA

Brassaï, Nice. Quai des Etats-Unis, sans date. Photo en noir et blanc.<br><br>Courtesy Théâtre de la Photographie et de l&rsquo;image, © Brassaï
Brassaï
Brassaï photographe, sa rencontre avec Matisse
25 fév.-03 juin 2012
Vernissage le 25 fév. 2012
Nice. Théâtre de la Photo et de l’Image
Le parcours de l'exposition revisite l'œuvre photographique de Brassaï à travers un panorama de plus de 140 tirages originaux réalisés par l'auteur, constituant le legs de Gilberte Brassaï, consenti à la Ville de Nice en 2011.
fleche suivante1/1


Share to Facebook Share to Twitter
imprimer

Communiqué de Presse
Brassaï
Brassaï photographe, sa rencontre avec Matisse

C'est sous ce pseudonyme de Brassaï, qui signifie «de Brassó» tiré de son lieu de naissance, que Gyula Halász a su s'imposer comme l'un des plus grands photographes du XXe siècle. Evoluant au cœur du Paris artistique des années vingt, reconnu pour ses clichés du Paris nocturne dès 1932, il ne s'est pourtant jamais laissé enfermer dans cette seule activité. Artiste protéiforme, il a également touché à la littérature, au dessin, à la sculpture et s'est emparé de la photographie comme seul un artiste peut le faire.

L'exposition montre plusieurs séries de photographies sur différents thèmes, notamment des images du Paris cher à son cœur: «Paris de jour» dont il a su capturer l'essence et la lumière, «Paris de nuit» et «Paris secret des années 30» où il a passé des nuits entières à observer les lieux et les gens et dans lequel il finissait par se fondre. L'accent est mis également sur «Les Graffiti» qui représentent une partie importante de l'œuvre de Brassai. Il a été le premier à les considérer comme un art et pendant plus de trente ans, il les a photographiés suivant le vieillissement et l'évolution de ces témoignages de «si peu d'importance» qui sont pourtant «l'essence même de la réalité».  Enfin, une salle est consacrée à des images puisées dans le legs, pour certaines moins connues, réalisées lors de ses nombreux séjours sur la Riviera qui nous font découvrir un Brassaï différent mais tout aussi attachant, ainsi qu'une partie du porte folio composé des 12 épreuves gravées sur plaque de verre des Transmutations.

Vernissage
Samedi 25 février 2012

fleche suivante1/1

ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
150326MarechalBroccolichi


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Première édition du Forum «Entreprendre dans la culture»
puce rouge  Décès de Michel Bernard, philosophe à l’origine du département de danse de Paris 8
puce rouge  Le nouvel Iheap, attaqué en justice par Daniel Buren, répond par communiqué
puce rouge  Baisse de subvention et suppression de postes: le Quartier centre d’art contemporain de Quimper en danger!
puce rouge  28 mars 2015, inauguration du premier «Centre Pompidou provisoire» à Malaga
puce rouge  Derniers jours pour participer à la 20e édition du Prix Voies Off
puce rouge  Nomination de Hortense Archambault à la direction de la MC 93, scène nationale
puce rouge  Lettre ouverte du groupe «Economie Solidaire de l’art» à la Ministre de la culture
puce rouge  L’ADIAF annonce les nommés au prix Duchamp 2015: Davide Balula, Neïl Beloufa, Melik Ohanian, Zineb Sedira
puce rouge  Création du Prix du Châssy(is!), des collectionneurs récompensent un(e) peintre contemporain
puce rouge  Exposition «Femina», le dénouement: Zoulicka Bouabdellah retire son œuvre, le maire, l’adjoint à la culture et les commissaires s’expriment.
puce rouge  Autocensure au Pavillon Vendôme de Clichy: du «Silence» de Zoulikha Bouabdellah à l’inertie du maire
DIAPORAMA

Olivier Peyricot, coussins morphologiques de confort Cales humaines, produit Via 2002. Editon Edra sous le nom de Body Props.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales