DESIGN | EXPO

La folle histoire du design

19 Oct - 19 Oct 2020
Vernissage le 18 Oct 2018

Après la refonte de son identité visuelle en 2018, le MAD (Musée des Arts Décoratifs de Paris) fait peau neuve avec un nouveau parcours pour ses collections de design moderne et contemporain. Un accrochage dynamique et thématique, "La folle histoire du design", pour un espace élargi.

Avec la refonte de son identité visuelle en 2018, le MAD (Musée des Arts Décoratifs de Paris) s’est également offert une extension d’espace, ainsi qu’une nouvelle scénographie. Le parcours « La folle histoire du design », se déploie dorénavant sur deux-mille-cents mètres carrés. Au Pavillon de Marsan s’étant effectivement ajouté un niveau supplémentaire, pour l’exposition des collections de design. Confiée aux deux designers de l’agence Normal Studio, Jean-François Dingjian et Eloi Chafaï, la scénographie de « La folle histoire du design » déploie près de mille œuvres. Les visiteurs du MAD commenceront ainsi par se plonger dans le design moderne et contemporain, au fil d’un parcours thématique. Pour son ouverture en 2006, le Musée des Arts Décoratifs avait alors privilégié l’approche chronologique (du Moyen Âge à aujourd’hui). Dorénavant, les publics seront d’abord plongés dans le design contemporain. Et ce, pour mieux rayonner ensuite vers ce qui leur est plus éloigné (dans le temps).

« La folle histoire du design » : le MAD inaugure son nouveau parcours design

De 1940 à aujourd’hui, le nouveau parcours design du MAD, « La folle histoire du design » ouvre ainsi les collections du musée. Des collections comptant parmi les plus riches au monde. Gageure que d’en proposer un résumé, « La folle histoire du design » relève le défi en dégageant des lignes de force. Avec des thèmes comme « Humanisme numérique », « Un nouveau Japon », « Prisunic, un magasin au service du quotidien », « Design à l’italienne », « Formes élémentaires », « Memphis », « L’avènement des plastiques », « Scène internationale »… Autrement dit, des axes pouvant tout autant cibler un créateur, qu’un mouvement, une technique, une tendance. Avec des pièces de Jean Prouvé, Charlotte Perriand, Roger Tallon, Philippe Starck, Jasper Morrison, Oki Sato (Nendo), Zaha Hadid, Ronan et Erwan Bouroullec, Martin Szekely, Martin Hlubucek, Toots Zynsky, Cheick Diallo, Gunjan Gupta, Iris Van Herpen…

Design contemporain et moderne : parcours thématique, et logique des objets

Abordant le design moderne et contemporain de façon dynamique, le MAD dépoussière l’approche des objets. Conjuguant utilitaire et agrément, le design offre aussi un jeu d’équilibre entre les contraintes. Pour fonctionner, les objets techniques doivent se plier à des règles. La chronologie de la chaise (du bois à l’impression 3D) n’est pas la même que la chronologie du luminaire (du filament à la LED). Design mondialisé, enjeux globalisés, chaque designer ouvre également une fenêtre singulière sur le monde contemporain. De la néerlandaise Iris Van Herpen, le MAD expose par exemple Ensemble n°11, collection Crystallization (2010). Un corsage, conçu avec l’architecte Daniel Widrig et imprimé en 3D. Tandis que de la designer indienne Gunjan Gupta, le MAD expose Mudha Walla Throne (2016). Un trône en objets recyclés, conçu par Gunjan Gupta, designer formée à la Central Saint Martins (Londres) et basée à New Delhi. Pour un parcours diversifié, aux confrontations fécondes.