Cette page a été un peu chahutées en passant de l’ancien au nouveau site, les corrections sont en cours.  
Non classé

Paradise Now

08 Jan - 02 Mar 2013
Vernissage le 08 Jan 2013

Autour du titre Paradise Now, Georges Autard, explore l’écrit, mots comme symboles mathématiques, et le confronte à ses recherches métaphysiques liées, notamment, à la pensée bouddhiste.

Communiqué de presse
Georges Autard
Paradise Now

L’écrit a toujours tenu une grande place dans l’œuvre de Georges Autard; depuis les tableaux noirs recouverts de signes empruntés aux mathématiques jusqu’aux tableaux/slogans inspirés des années soixante («paradise now» d’après une pièce de théâtre du «living theater» de Julian Beck) ou des écrits en relation avec le sacré «wisdom+compassion», tiré de l’enseignement du Dalai Lama, «perte du sang‐perte du sens» «c’est la faute à Pythagore» etc… et plus précisément avec la pensée bouddhiste.

Une quête du sens toujours renouvelé, en relation avec de nombreux séjours dans l’Himalaya indien et au Japon. Démarche à la fois mathématique et métaphysique.

Dans son œuvre il est question de peinture mais aussi du temps, de la mort, de l’impermanence traduits sous des aspects les plus divers: dessins de petites et grandes dimensions (où le corps entier devient l’outil dans les prosternations) tableaux comme des slogans de couleurs vives à la facture «lâchée».

Le bien peint, le mal peint, l’abstrait, le figuratif, le narratif, le dépouillement font écho à son nomadisme et à une forme d’ascétisme.

L’exposition de la Galerie Porte Avion propose un ensemble de travaux autour du titre «Paradise now»: grands tableaux d’après des intérieurs de monastères tibétains (monochrome noir ou orange), un grand dessin de «prosternations» à la craie orange sur rouleau de papier de 10 m de long, des écrits de couleurs vives: «Wisdom+compassion» «Paradise NOW» etc…comme des mantras ou prières.

Vernissage
Mardi 8 janvier 2013

critique

Paradise Now

AUTRES EVENEMENTS Non classé