ART | EXPO

Autopsie de nos consciences

08 Sep - 03 Nov 2018
Vernissage le 08 Sep 2018

L’exposition « Autopsie de nos consciences » au nouvel espace parisien de la galerie Templon dévoile des peintures de l’artiste sénégalais Omar Ba : des œuvres figuratives et narratives foisonnantes qui explorent l’histoire récente, le développement de l’Afrique, les rapports Nord-Sud ou encore la place de l’homme dans la nature.

L’exposition « Autopsie de nos consciences » à la galerie parisienne Templon réunit des peintures et des installations de l’artiste sénégalais Omar Ba qui s’intéresse aux enjeux actuels comme le pouvoir, les rapports Nord-Sud ou encore l’écologie.

Omar Ba, une pratique picturale foisonnante

La pratique picturale d’Omar Ba est marquée par un foisonnement tant thématique que formel. Les techniques et matériaux très variés auxquels il a recours, comme la peinture à l’huile, l’encre de Chine, la gouache, le crayon et le carton ondulé préféré comme support à la toile qu’il utilise plus rarement sont à la mesure des multiples sujets qu’abordent ses œuvres figuratives et narratives.

« Autopsie de nos consciences » : le regard critique d’Omar Ba

Comme le suggère le titre de l’exposition, « Autopsie de nos consciences », la peinture d’Omar Ba porte une forte dimension critique. Pour analyser la complexité du monde contemporain, le peintre sénégalais se penche sur des thématiques aussi variées que le développement de l’Afrique, la négligence de ses dirigeants, les conséquences de la colonisation, le pouvoir et l’autorité, les rapports entre l’Europe et l’Afrique, mais aussi ceux entre la tradition et la modernité ou entre la nature et le progrès, l’humain et l’animal.

La peinture figurative et narrative d’Omar Ba renvoie la complexité du monde

Si la palette chromatique utilisée par Omar Ba semble simple, privilégiant les tons sourds, assez terreux, des bleus glacés et des rouges vifs sur des fonds noirs ou blancs, chacune de ses œuvres fourmille de détails. Des animaux fantastiques symbolisant parfois des personnes et des portraits s’y mêlent à des motifs abstraits, des symboles et une végétation luxuriante qui donnent à chaque image l’apparence d’une planche de bande-dessinée ou d’une vision onirique.