ART | EXPO

Objects of a Revolution

30 Nov - 30 Nov -0001
Vernissage le 30 Nov -0001

À travers les oeuvres présentées, les artistes donnent leur vision de notre futur face à la révolution qui balaye aujourd’hui le statu quo géopolitique et suggèrent les perspectives à venir.

Communiqué de presse
Dan Halter, Glenda Léon, Trokon Nagbe, Jackie Nickerson, Nnenna Okore et Rowan Smith
Objects of a Revolution

Le monde change. Les équilibres géopolitiques se déplacent, le pouvoir politico-économique est redistribué, de nouveaux pouvoirs émergent.

Aujourd’hui, un nouvel ordre mondial prend forme et, avec lui, un nouvel ordre social, politique et culturel.

Cela est récurrent dans l’histoire de l’Humanité. Les nouvelles ères portent en elles les nouvelles hégémonies issues de la lutte des civilisations.

Nous sommes aujourd’hui à l’un de ces moments-clés. Dans ce monde globalisé où les délimitations frontières deviennent imperceptibles, une lutte fait rage entre l’Est et l’Ouest, le Nord et le Sud ou le monde développé et le monde en développement.

Les armes ont peut-être changées – l’épée et le bouclier sont remplacés par les ressources et les technologies, mais les raisons du combat et le trophée des vainqueurs restent inchangés.

Ce que seront les modèles dominants des prochaines décennies dépend plus de cette guerre post-moderne et de l’influence qu’elle a sur chacune de nos sociétés, que du pouvoir que nous avons à l’intérieur de nos sociétés pour construire notre destinée.

L’identité, la consommation, les croyances et toutes ces fibres essentielles qui nous constituent sont aujourd’hui soumises à des forces extérieures.

Les nations et les communautés sont aujourd’hui des sphères qui s’interpénètrent, ce qui a altéré leurs évolutions autonomes. Cette infiltration mutuelle a transformé le monde.

La mondialisation au sens large, aidée par la technologie, a été un catalyseur de la vertigineuse accélération de ce processus. Depuis l’Europe, ce qui est apparu à certains comme un processus de “métissage” pacifique se révèle insidieux.

Des facettes plus hostiles le rapprochent de ses origines, à chercher dans les hauts-faits d’Alexandre, de Colomb ou de Livingstone.

Comment interpréter cette nouvelle cartographie où les communautés d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine se transforment et où les nations découpées arbitrairement s’établissent en superpouvoirs ? Comment extrapoler le paysage de demain ?

Quand leur intuition émotionnelle, leur intégrité intellectuelle et leur sens critique sont sans compromis, les artistes interprètent de manière prophétique leur environnement naturel, les codes sociaux et la condition humaine.

Les artistes de cette exposition ont tous une compréhension lucide de notre présent et de notre passé. Ainsi ont-ils des intuitions visionnaires en ce qui concerne notre futur. À travers les oeuvres présentées, ils donnent leur vision de la révolution qui balaye aujourd’hui le statu quo géopolitique et suggèrent les perspectives à venir. Le monde change.