DESIGN | EXPO

Paris Design Week | Guéridon/Mania

06 Sep - 15 Sep 2018
Vernissage le 06 Sep 2018

Pour la Paris Design Week 2018, le Salon H présente une exposition du duo de designers Jandrot Tajan (Nicolas Jandrot et Florence Tajan). L'exposition "Guéridon/Mania" prend ainsi les traits d'une variation autour du guéridon, de la coupe au meuble. Un hommage aux Arts Déco et métiers d'art.

Jeune lieu artistique ouvert en 2013, le Salon H a été pensé comme un salon du XXIe siècle. Autrement dit, un lieu d’exposition, mais aussi d’échange et d’émulation. Dans la veine des salons de l’époque des Lumières, le Salon H cultive l’interdisciplinarité. Photographie, arts plastiques, design, littérature, performance… Dans un esprit de défrichage, en direction des professionnels et / ou curieux — néophytes ou amateurs éclairés. Pour la Paris Design Week 2018, le Salon H se met au diapason en présentant l’exposition de Jandrot Tajan. Avec « Guéridon/Mania », occasion est ainsi donnée de découvrir rassemblées un ensemble de pièces du jeune duo de designers. Après s’être rencontrés à l’École Camondo, Nicolas Jandrot et Florence Tajan se sont associés pour fonder leur studio de design et architecture d’intérieur. Pour leur exposition au Salon H, Jandrot Tajan a créé une collection de guéridons. Avec une douzaine de pièces, en forme de variation.

« Guéridon/Mania » : le Salon H expose le duo Jandrot Tajan pendant la Paris Design Week

Guéridon ? Le duo Jandrot Tajan est parti de l’une de ses représentations usuelles : un piétement central surmonté d’un plateau circulaire. De l’idée générale, au meuble, à sa variation… « Guéridon/Mania » déploie ainsi des pièces d’échelles différentes. Une modulation formelle, morphologique, qui va même jusqu’à modifier la fonction de l’objet. Du meuble à la coupe, et vice versa. Forme obsessionnelle, le guéridon de Jandrot Tajan puise notamment sa logique dans la tradition des arts décoratifs. Avec ce meuble un peu atypique, le guéridon, sans cahier des charges strictement défini par la coutume. Dimensions et usages étant ainsi laissés à la discrétion des créateurs et usagers. Une friandise pour Jandrot Tajan, qui va ici jusqu’à livrer une série acidulée de coupes en verre soufflé. Soit la série Calypso — coupes bicolores aux couleurs et accents résolument Arts Déco.

Design et métiers d’art : le retour en grâce de l’artisanat et du fait main

Hommage aux métiers d’art, Nicolas Jandrot et Florence Tajan ont fait appel aux savoir-faire d’une quinzaine d’artisans. Verre soufflé, laiton argenté, marqueterie de paille, céramique… Chaque objet se singularise ainsi à tous égards. De l’Idée de guéridon (platonicienne, bien sûr), aux pièces présentées dans l’exposition « Guéridon/Mania », il y a plus que trois degrés d’éloignement. Il y a même tout un joyeux entrelacs de coopérations. Pour des pièces qui semblent revendiquer d’avoir été fabriquées à la main. À plusieurs mains, en mettant en avant leurs aspérités, absolument uniques. Si l’artisanat est très présent sur la scène du design contemporain (des États-Unis au Japon, en passant par l’Europe), chaque designer s’en empare de façon différente. Le fait main états-unien efface peut-être davantage les traces que l’artisanat japonais. Ici, la french touch de Jandrot Tajan réside peut-être dans une forme de convivialité de la forme, aux allures spontanées.