DANSE | FESTIVAL

Jet Lag 2018

16 Mai - 26 Mai 2018

Festival de danse qui s'amuse à décaler les genres, Jet Lag 2018 s'acoquine, pour sa neuvième édition, avec le jonglage. Au menu cette année : une dizaine de spectacles à retrouver à l'Étoile du Nord (dedans ou devant). Danse, hip-hop, jonglage... Avis de transports chorégraphiques.

Scène conventionnée danse, en ce domaine le Théâtre de l’Étoile du Nord soutient une création émergente et énergique. Avec notamment trois festivals, venant ponctuer chaque saison. Soient les festivals Avis de turbulences (fin novembre), Open Space (en janvier), et Jet Lag (en mai). Avec le joli mai, voici donc revenu Jet Lag. Et pour sa neuvième édition, le festival va même jusqu’à flirter avec le cirque contemporain. Pour rappel, le jetlag désigne ce phénomène de décalage horaire qui déplace les voyageurs à côté de leurs chaussures. Et c’est effectivement l’ambition du festival : prendre les spectateurs pour les souffler ailleurs. Avec une programmation vitaminée et pétillante, pendant dix jours d’envolées aussi chorégraphiques qu’acrobatiques. Danse, performance, hip-hop, krump, break, jonglage… Une dizaine de spectacles intenses, pour faire le plein d’énergie avant l’été. Avec des pièces comme Cellule de Nach (Anne-Marie Van), ce solo sans répit ni temps mort.

Festival Jet Lag 2018 à l’Étoile du Nord : dix jours de danse, hip-hop, jonglage

Pour déboussoler ses spectateurs, l’Étoile du Nord a sélectionné une dizaine de spectacles. La soirée de lancement de Jet Lag 2018 sera ainsi confiée au chorégraphe Sébastien Ly. Accueilli en résidence longue durée, Sébastian Ly est également le fondateur du Krossing Over Arts Festival, à Hô-Chi-Minh-Ville. Soirée placée sous le signe de ce festival dans le festival, la soirée-spectacle Krossing-Over permettra de retrouver les pièces Nhà La Maison de Sebastien Ly, Eudoxia du chorégraphe Nguyên Minh Tâm et le film Ore des vidéastes Kim-Sanh Châu et Ray Lavers. Édition orientée jonglage, Renaud Roué présentera Versatile. Une pièce chorégraphique se jouant des émotions lunatiques. Tandis que les chorégraphes circassiens Boris Couty et Maximes Sales proposeront Merci, pardon, un duo ne s’effrayant pas des névroses. Héloïse Desfarges, pour sa part, proposera Loin : une pièce pour cinq danseuses et une chanteuse, à retrouver devant le théâtre.

Hip-hop, krump, break… Une dizaine de spectacles pour s’évader en attendant l’été

Côté hip-hop, krump, break et danses urbaines, Alexandre Fandard présentera Quelques-uns le demeurent. Un solo énergique, jouant sur les ombres et lumières. Pour mieux éclairer la part de folie et d’obscurité inhérente à chaque individu. La chorégraphe Anne-Marie Van (alias Nach) dansera son solo Cellule, une pièce pleine d’évocations, de multiplicités et d’énergies vibrantes. Faisant un retour aux sources (aux années 1970), avec Attitude Mathias Rassin et Léa Cazauran soigneront leur Top Rock (un style de danse associé au break). Quant à Étienne Rochefort, il livrera avec 2#Damon (en duo avec Jérôme Douablin) un spectacle régi par la lumière. Tous deux issus du hip-hop, ils proposeront un voyage halluciné aux confins du manga et du jeu vidéo. Pour une pièce d’abord pensée en lumières. Et entremêlant les genres, du jonglage au hip-hop, Jet Lag 2018 promet ainsi un moment de décalage chorégraphique.