DANSE | SPECTACLE

Myousic

07 Nov - 08 Nov 2017

Le festival Immersion 2017, organisé par L'Onde, présente le spectacle musical Myousic, de Dimitri de Perrot. Avec pour protagonistes principaux le son d'une part, et le batteur Julian Sartorius, Myousic conjugue performance live et sculptures sonores. Autour d'une matière acoustique patiemment récoltée avant et pendant les spectacles : bruits de publics et paysages sonores. Spectacle vivant, Myousic épouse les contours de ses publics, pour une expérience touchante, collective et sensorielle.

C’est le 29 août 1952 que le pianiste David Tudor interprète la fameuse pièce de John Cage, 4’33’’. Quatre minutes trente-trois secondes de silence. David Tudor arrive sur scène, s’assied devant le piano, et le silence s’ensuit. Ou plutôt : tous les bruits de l’environnement deviennent la matière du son. Toussotements, raclements de gorge, froissements de papier… Avec Myousic, le compositeur et DJ suisse Dimitri de Perrot crée aussi une pièce où l’environnement devient matière à composition interactive, vivante.

Myousic de Dimitri de Perrot : un batteur, Julian Sartorius, et des sculptures sonores

Actif dans le spectacle vivant depuis plusieurs décennies, Dimitri de Perrot enregistre régulièrement les sons environnants, le paysage sonore au sein des théâtres. Craquements, respirations, frémissements : les salles de spectacle, tout ouïe, deviennent à leur tour des instruments uniques, organiques. Créant des sculptures sonores à partir de cette matière, pour Myousic, Dimitri de Perrot leur adjoint l’énergie du batteur bernois Julian Sartorius. Première pièce solo du compositeur suisse, Myousic a été présentée en 2016, au festival La Bâtie (Genève). Prenant le son pour protagoniste principal, Myousic se construit globalement autour d’une bande sonore. Samples de bruits d’ambiance captés au fil de quinze années de tournées ; collection d’éléments acoustiques patiemment prélevés avant ou pendant les spectacles. Sculptures de publics.

Myousic : un concert-performance, une expérience immersive et partagée

La part d’improvisation s’invite entre le batteur Julian Sartorius et la bande sonore. Une part apportée par les publics, par leurs personnalités uniques, leurs réactions, leurs moods, leurs émotions. Ainsi, au fil des représentations, le batteur, au cœur de l’espace scénique, attrape et module ce qu’il reçoit des vibrations du public. Frissonnement, éclats de rire… Comme un doux effet larsen, le public s’entend alors respirer et vivre le moment du spectacle. Il s’entend être entendu, être écouté et perçu. Le tout forme un moment-concert, une performance interactive singulière, une immersion dans la matière du son et de la musique. Comme une communion sonore, à la fois ludique et distanciée, Myousic incite petits et grands à entrer dans l’écologie auditive et musicale.