ART | EXPO

L’armoire aux possibles

09 Sep - 14 Oct 2018
Vernissage le 08 Sep 2018

L’exposition « L’armoire aux possibles » à la galerie municipale Jean-Collet de Vitry-sur-Seine réunit une installation picturale et d’autres peintures de Muriel Rodolosse qui mettent en scène la tension entre le possible et le réel, en référence à l’œuvre d’Henri Bergson.

L’exposition « L’armoire aux possibles » à la galerie municipale Jean-Collet à Vitry-sur-Seine présente une installation et des peintures de Muriel Rodolosse qui poursuit son exploration de l’action, du déplacement et de la tension entre le possible et le réel.

« L’armoire aux possibles » : installation et peintures de Muriel Rodolosse

L’exposition se répartis entre deux espaces qui rythment aussi deux temps : placée en introduction à l’entrée de la galerie, l’installation x degrés de déplacement  est composée d’une monumentale peinture de quatre mètres sur six sur laquelle on voit une femme progresser avec difficulté sur un chemin parsemé de socles et de pans de cimaises blancs sur lesquels elle marche, chaussée de spartiates à talons très pointus. Des éléments de construction également blancs tels que des tasseaux et autres bouts de bois qu’elle tient dans ses mains, lui permettent de s’appuyer au sol. Devant la peinture, des socles de diverses hauteurs semblables à ceux qu’elle représente modifient le point de vue du spectateur sur la peinture à mesure de son déplacement.

Muriel Rodolosse met en tension le possible et le réel

En écho au titre de l’exposition, « L’armoire aux possibles », l’installation introductive suggère un rapprochement entre l’action menée par la figure féminine et le processus difficile et fragile que constitue la conception d’une exposition. Comme les œuvres, le personnage a réussi à quitter l’armoire et suit un chemin qui la mène dans le champ des possibles, la plaçant face aux aléas imprévisibles de la vie. L’ensemble illustre la mise en tension du possible et du réel en référence à l’œuvre d’Henri Bergson.

La deuxième salle renferme quant  elle les possibles de la création avec un ensemble de peintures qui explorent quelques uns des thèmes récurrents du travail de Muriel Rodolosse comme l’équilibre, l’action, la pensée en mouvement et le déplacement. Le déplacement est en effet central dans le travail de l’artiste qui a développé au fil du temps un processus créatif singulier. Celui-ci consiste à appliquer la peinture aux doigts sur un support transparent en Plexiglas et ainsi à construire le tableau de façon inversée : les détails sont réalisés avant le fond. Par cette inversion de la hiérarchisation des plans, Muriel Rodolosse propose une mise à distance de la peinture.