ART | EXPO

L’exposition « Sculpter (faire à l’atelier) » organisée conjointement par le Musée des beaux-arts de Rennes, le Fonds régional d’art contemporain Bretagne et La Criée, centre d’art contemporain de Rennes, retrace l’histoire de la sculpture française depuis les années 1980 à travers les œuvres d’une soixantaine d’artistes.

« Sculpter (faire à l’atelier) » : l’atelier du sculpteur, lieu du faire, de la pensée et de l’expérimentation

Les créations d’une soixantaine d’artistes français ou vivant en France sont rassemblées dans cette exposition consacrée à l’évolution de la sculpture en France depuis les années 1980. Une exposition qui, comme son titre l’indique, envisage le médium sous l’angle du faire et de l’atelier, ce dernier étant présenté comme lieu de création, mais aussi de pensée, d’expérimentation et de recherche.

L’exposition fait dialoguer les œuvres d’artistes sans poser de barrière entre les générations, les matériaux utilisés, les techniques ou les styles. Une volonté d’ouverture et de circulation libre qui se lit dans la construction du parcours, conçu comme un fil continu entre les trois lieux d’exposition, et dénué de séparations comme de cimaises à l’intérieur des salles. Les liens entre les œuvres se dessinent non par génération ou par thème mais par associations naturelles, des affinités qui rappellent les hasards intervenant dans le processus créatif au sein de l’atelier.

Un libre dialogue entre les sculptures, d’Olivier Blanckart et Pascal Rivet à Aurélie Ferruel et Florentine Guédon

L’œuvre intitulée N.A.S.D.A.Q (Now Art Seemingly Deserves A Quotation) réalisée par Olivier Blanckart en 2007 s’inscrit dans sa démarche de transformation en trois dimensions et avec des matériaux de récupération d’images devenues des icônes populaires. Reprenant une photographie de Seth Siegelaub immortalisant Robert Barry, Joseph Kosuth, Lawrence Weiner et Douglas Huebler, Olivier Blanckart reproduit les quatre artistes sous la forme de figurines en papier Kraft, carton, mousse polyuréthane et ruban adhésif placées devant une peinture murale évoquant les courbes de la bourse, soulignant ainsi la relation entre l’art contemporain et le marché.

La monumentale sculpture Dominator de Pascal Rivet est une réplique de moissonneuse-batteuse réalisée en bois bon marché en taille réelle. Elle s’inscrit dans la série des Véhicules entamée en 2001 par Pascal Rivet, à travers laquelle celui-ci explore notre rapport au temps et à l’image. La sculpture, bien que réalisée de façon approximative, ne révèle en effet pas immédiatement sa vraie nature et ouvre ainsi un questionnement sur ce qui constitue l’image que l’on a d’un objet.

L’ensemble sculptural Si, si la famille d’Aurélie Ferruel et Florentine Guédon s’inscrit dans la perspective anthropologique. Des tiges de bois croisées surmontées de pièces de tissu et de divers attributs composent une photographie de famille qui réunit celles des deux artistes, chaque coiffe reflétant à la fois une personnalité et une compétence, dans une évocation de la transmission.