ART | EXPO

Mixing and separating

01 Avr - 02 Mai 2009
Vernissage le 01 Avr 2009

Les photographies et les œuvres sur papier rassemblées ici témoignent d’une collaboration passionnante entre Arnulf Rainer et Dieter Roth, deux artistes d’avant-garde dans les années 1970.

Arnulf Rainer et Dieter Roth
Mixing and separating

La galerie Thaddaeus Ropac présente en partie, la première grande rétrospective des œuvres réalisées à quatre mains par Arnulf Rainer et Dieter Roth. Pour cette exposition, organisée conjointement par le Belvedere à Vienne et la Deichtorhallen à Hambourg, Robert Fleck a rassemblé un grand nombre de photographies et d’œuvres sur papier qui témoignent d’une collaboration passionnante entre deux artistes d’avant-garde dans les années 1970.

Arnulf Rainer (né en 1929) et Dieter Roth (1930-1998) se sont rencontrés dans les années 1960. C’est en 1972 qu’une exposition de Dieter Roth à Vienne leur a fourni l’occasion de travailler ensemble sur des dessins et des photographies. Arnulf Rainer était déjà à cette date l’artiste contemporain autrichien le plus en vue sur la scène internationale. Il a accueilli Dieter Roth dans son appartement-atelier à Vienne et les deux artistes ont créé ensemble quelque cinq cents œuvres, lors de séances de travail qui duraient plusieurs jours et plusieurs nuits d’affilée.

Rainer et Roth distinguaient deux sortes d’œuvres parmi leurs créations communes : « mélangées » quand ils avaient travaillé tous les deux sur le même motif, et « séparées » quand ils avaient élaboré chacun de leur côté, une formule différente pour aborder un thème donné.

La principale constante de cette collaboration semble être un humour débridé, complètement débarrassé de toute espèce d’autocensure, qui a permis aux deux artistes d’explorer des territoires où ils ne se seraient pas aventurés autrement.

Une autre particularité remarquable réside dans les alliances de techniques rarement employées de manière aussi concise et originale. La photographie, la peinture, le dessin et la vidéo (avec la complicité de Peter Weibel) s’entrecroisent de différentes manières.

Les disques, livres d’artistes et autres publications édités directement par les artistes attestent leur désir de s’assurer une autonomie financière pour préserver leur liberté par rapport au marché de l’art, qui était une préoccupation majeure de l’avant-garde dans les années 1970.

Publication
L’exposition s’accompagne d’un catalogue rédigé par Robert Fleck, commissaire de l’exposition : Hier Distans. Arnulf Rainer, Dieter Roth und die Wiener Künstlerbohème der Siebziger.