ART | EXPO

Mieux vaut attendre le printemps

07 Jan - 04 Fév 2017
Vernissage le 07 Jan 2017

L’exposition « Mieux vaut attendre le printemps » à l’espace d’art contemporain Camille Lambert de Juvisy-sur-Orge rassemble des tableaux de l’artiste contemporaine Soo Kyoung Lee. Des œuvres abstraites dans lesquelles la couleur joue un rôle majeur et détermine le déploiement des formes.

L’exposition « Mieux vaut attendre le printemps » à l’espace d’art contemporain Camille Lambert, à Juvisy-sur-Orge, présente la peinture de l’artiste contemporaine Soo Kyoung Lee, entièrement dédiée à l’abstraction.

Des peintures entre hard edge et expressionnisme abstrait

Les tableaux de Soo Kyoung Lee se placent dans la double lignée du hard edge et de l’expressionnisme abstrait. Une filiation ambiguë qui peut sembler contradictoire puisque la tendance hard edge s’est développée dans peinture abstraite américaine d’après-guerre en opposition aux gestes prônés par l’expressionnisme abstrait. De ce dernier, la peinture de Soo Kyoung Lee reprend la gestualité et les explorations chromatiques, tandis que du hard edge, elle retient une certaine rigueur géométrique, le traitement des couleurs par aplats uniformes juxtaposés mais séparés par de précises délimitations.

La dualité entre des surfaces monochromes et des entrelacs linéaires

La vaste toile intitulée Ker triptyque 1 fait cohabiter deux formes arrondies sur un fond jaune divisé par de multiples et épais traits gris qui y tracent comme les contours d’un feuillage. Si l’une des formes est d’un rose qui tranche sur les autres teintes, l’autre reprend au contraire les motifs et couleurs du fond en les inversant : les traits sont jaunes sur une masse grise. L’œuvre est représentative de la démarche de Soo Kyoung Lee dont les compositions reposent sur une dualité entre de vastes surfaces monochromes, uniformes et opaques qui recouvrent presque complètement celle du tableau et accentuent sa planitude et un entrelacs de traits épais formant des motifs abstraits qui suggèrent une profondeur.

Chez Soo Kyoung Lee, la couleur guide la forme

L’exposition met en lumière l’importance de la couleur dans les peintures de Soo Kyoung Lee. C’est en effet la couleur qui guide le déploiement des gestes, des formes et l’occupation de l’espace. La démarche de Soo Kyoung Lee ne repose pas sur un choix préalable des formes : elle est entièrement déterminée par le choix des couleurs dont naissent des formes ambiguës.