DESIGN | OBJET

C Two

Dévoilée en mars 2018, la Rimac C Two est une voiture sport électrique semi-autonome. Outre son design séduisant, sa technologie lui permet une accélération de 0 à près de 100 km/h en moins de deux secondes. Une prouesse techno-mécanique pour cette hypercar du constructeur Rimac.

Le fait d’être croate n’est pas la principale particularité du constructeur automobile Rimac. Bien plutôt est-ce le fait de concevoir des voitures de sport entièrement électriques. Le début du XXIe marque notamment l’émergence d’un nouveau paradigme automobile : celui des véhicules électriques intelligents. Un changement structurel qui s’accompagne d’une refonte des imaginaires. Avec un regain d’intérêt pour les modèles historiques d’une part — spéculation incluse. Et d’autre part, une émulation propice à l’émergence de nouveaux constructeurs. Soient deux dynamiques s’alimentant l’une l’autre dans la redéfinition des valeurs automobiles. Jeune constructeur fondé en 2009 par l’inventeur Mate Rimac (né en 1988 à Livno, Bosnie-Herzégovine), Rimac propose des voitures de course électriques. Son premier modèle, la Rimac Concept One, aura été présenté en première au Salon de Francfort de 2011. Avec une production limitée à 88 exemplaires. Tandis que la C Two a fait son apparition publique au printemps 2018.

Rimac C Two : une voiture sport entièrement électrique, semi-autonome et élégante

Côté design, Rimac cultive cet aérodynamisme effilé et nerveux apparu au tournant des années 1960. Pour des voitures de course qui n’auront depuis lors cessé de s’allonger. Comme autant de fusées horizontales, de véhicules bas et furtifs. En mars 2018, le salon de Genève aura été l’occasion pour Rimac de présenter son nouveau modèle, la Rimac C Two (Concept Two). Avec deux portes papillon, notamment. Véhicule électrique semi-autonome, la C Two se distingue au niveau de ses performances énergétiques. D’une puissance de 1914 chevaux (1408 kW), elle atteint les 412 km/h — avec une accélération de 0 à 60 MpH (environ 100 km/h) en 1,85 seconde. Comme toute pièce de collection, un détail la signe : une couture qui ponctue ses flancs creusés. Autrement dit, chacun de ses côté latéraux inclut une prise d’air fonctionnelle (refroidissement, aérodynamisme) agrémentée d’une jonction ornée de trois tirets. Lesquels se prolongent visuellement dans la roue arrière.

Un design aérodynamique ingénieux pour une capacité d’accélération optimale

Avec une commercialisation prévue pour 2019, à 150 exemplaires, la Rimac C Two se présente comme un véhicule électrique GT (Grand Tourisme) d’une autonomie de 650 km. Véhicule deux places, elle pèse un peu moins de 2000 kg. Ses roues en alliage aluminium sont designées de manière à optimiser le refroidissement du système de freinage en carbone céramique. Ses pneus ont été développés avec la marque Pirelli. Sculpturale, la C Two est avant tout aérodynamique. Son jeu de prises d’air a été conçu pour optimiser le refroidissement, ainsi que la réduction des déperditions énergétiques dues aux frictions. Avec une structure en carbone, aluminium et fibres de carbone, la C Two allie légèreté et solidité — en cas de crash. La (double) batterie fonctionne à base de lithium, manganèse et nickel. Avec quatre roues motrices, chacune associées à un moteur. Pour une hypercar dont l’avant-goût laisse plutôt rêveur.