DESIGN | EXPO

Construction

26 Avr - 16 Sep 2018
Vernissage le 26 Avr 2018 à partir de 19:00

L'exposition monographique "Construction", consacrée au travail du designer contemporain Martin Szekely, réunit une quarantaine de pièces. Attentives aux rapports entre symétrie et dissymétrie, ses étagères, tables ou assises prennent les traits de structures semblant défier la gravité.

Le Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux (MADD) présente une exposition monographique du designer Martin Szekely. Intitulée « Construction », l’exposition réunit une quarantaine de pièces, conçues entre 1996 et 2018. Avec notamment une pièce inédite : Drawers and I. Cultivant un design des assemblages, les pièces exposées au MADD déploient des structures tour à tour ouvertes, aux allures proliférantes, ou closes et recentrées sur elles-mêmes. Pièce remarquable par son ouverture expansive, Construction (2015) donne ainsi l’impression d’une structure en cours de développement. Privilégiant des matériaux résistants et légers (bambou, fibre de carbone, aluminium anodisé, nid d’abeilles d’aluminium…), Martin Szekely crée des pièces à la géométrie solide, mais souple.

Exposition « Construction » de Martin Szekely : un design de structures expansives

La pièce Construction (2015) propose ainsi une étagère ajourée, en multiplis de bambou et laiton. Elle s’articule autour d’une sorte d’empilement, sur son côté. Un étagement symétrique, à évasement vertical. Sans être au centre, cette zone de convergence porte la structure de l’ensemble. Et à partir de cette chaîne symétrique, le maillage quadrangulaire se propage des deux côtés. Pour former une sorte de résille, de bibliothèque en forme de trame à expansion horizontale. Composée de petites planches, l’assemblage se fait par superpositions successives. Portée sur sa gauche, la planche devient porteuse à droite. Ce qui crée un étagement à décalages, engendrant à son tour une impression de fragilité un peu bancale ; impression rapidement rectifiée par une observation plus attentive de la structure.

Symétrie et dissymétrie : des pièces minimalistes, en forme de défi géométrique

Designer imprégné d’architecture, les structures de Martin Szekely produisent des équilibres solides, aux allures précaires. Ou du moins, mettent en lumière une forme de fragilité, réelle ou d’apparat. Et ce jeu sur les formes et volumes se traduit par des choix valorisant la sobriété, ainsi qu’une tendance au minimalisme. Sans fioriture, les pièces de Martin Szekely s’amusent à entremêler symétrie et dissymétrie. Sans pour autant mimer une dimension organique factice : en s’en tenant aux structures, aux contours, aux lignes. Composant ainsi des volumes en creux, qui modèlent différentes qualités d’espaces vacants. Exposition monographique réunissant une quarantaine de pièces, « Construction » offre ainsi une plongée dans un univers où la recherche géométrique devient design et meubles. Tandis que l’étalement sur plusieurs décennies permet de saisir la dynamique du travail de Martin Szekely. Une dynamique qui s’autonomise de la configuration spatiale, pourtant prégnante, du MADD.