DESIGN | EXPO

Phénomènes

29 Nov - 03 Mar 2019
Vernissage le 29 Nov 2018 à partir de 19:00

Le MADD-Bordeaux (Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux) invite le duo de designers Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage. Exposition ludique et interactive, "Phénomènes" joue sur la simplicité, ingénieuse, pour dévoiler les technologies invisibles du quotidien.

Le MADD-Bordeaux (Musée des Arts Décoratifs et du Design) poursuit sa politique de valorisation du design actuel en invitant le Studio Pinaffo Pluvinage. Duo de designers contemporains, Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage s’installent ainsi dans l’ancienne prison, pour l’exposition-expérience « Phénomènes ». Sous-titrée « Quand le design dévoile les technologies invisibles du quotidien », « Phénomènes » prend les traits d’une expérience interactive. Le but est simple : rendre tangible et concret le présent. Autrement dit, rendre visible l’influence des technologies sur la vie la plus quotidienne. Petits génies du camouflage, les technologies dites nouvelles sont passées reines dans l’art de se fondre dans la vie ordinaire. Capteurs, téléphones portables, écrans à cristaux liquides, wifi, algorithmes, semi-conducteurs… Autant de composants devenus quasi-indispensables en à peine deux décennies. Avec des éléments simples (billes, carton, gouttes d’eau…), Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage redonnent de la visibilité à ce qui passe facilement inaperçu.

Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage : un design participatif, ludique et pédagogique

Avec le projet en cours Droplet Castle [Château d’eau], par exemple, le Studio Pinaffo Pluvinage est en train d’élaborer un grand jeu de construction hydrophobique. Développé avec le CNRS et Juliette Gelli, Droplet Castle s’apparente à un jeu où il s’agit d’acheminer une goutte, sans la perdre en cours de route. De quoi prendre conscience de la fragilité de l’eau d’une part, de la structure des matériaux d’autre part, et de la complexité à l’œuvre derrière le fait d’ouvrir un robinet pour avoir de l’eau potable. Conjuguant ingénierie et design, le Studio Pinaffo Pluvinage crée des installations interactives mêlant design, technologies et pédagogie. Avec une dimension ludique marquée, pour une approche stimulante. Couleurs vives et sonorités rigolotes viennent en renfort d’un propos rendant tangibles les phénomènes les plus abstraits. L’installation Jelly Safari (2013), par exemple, transformait ainsi de petits monticules de gelée en instruments de musique, à l’aide de capteurs.

Exposition « Phénomènes » : dévoiler les technologies invisibles du quotidien

Au MADD-Bordeaux, Marion Pinaffo et Raphaël Pluvinage proposent notamment dix dispositifs intuitifs. Dix installations interactives à expérimenter, en famille par exemple. Soit une façon ludique (pour les adultes, mais aussi pour les enfants) de percevoir autrement les technologies actuelles. L’exposition « Phénomènes » est également l’occasion du lancement de Papier Machine no 0. Un livre de jeux, imprimés avec une encre dotée de propriétés électriques. Pour des objets décryptant le fonctionnement de différents composants présents dans les téléphones portables. Au total : une demi-douzaine de jeux en papier, imprimés à l’encre d’argent — conductrice d’électricité. Chaque jeu prédécoupé, lorsque monté et assemblé, se transformant ainsi en objet sonore. Pile bouton, buzzer, carte électronique et billes métalliques étant fournis avec l’ouvrage. Un esprit FabLab et DIY (Do It Yourself) à retrouver dans l’exposition « Phénomènes », où trois des six jeux pourront même être expérimentés. Pour un design participatif et pédagogique.