PHOTO | EXPO

Au bord de la vue

16 Mar - 02 Juin 2018
Vernissage le 15 Mar 2018

L’exposition « Au bord de la vue » à la galerie lyonnaise Le Bleu du ciel retrace la carrière de Marina Ballo Charmet à travers une quarantaine de photographies et de vidéos qui témoignent de sa recherche sur la vision périphérique, dans la lignée de Raoul Hausmann.

L’exposition « Au bord de la vue » à la galerie Le Bleu du ciel, à Lyon, réunit une quarantaine d’œuvres de Marina Ballo Charmet, des photographies et vidéos qui témoignent de son travail sur l’image de la fin des années 1980 à aujourd’hui.

Chez Marina Ballo Charmet, la photographie est un instrument d’expérience

La pratique photographique de Marina Ballo Charmet se détache de la perspective adoptée par la majeure partie de la photographie contemporaine, qui répond soit à une visée descriptive soit à une visée fictionnelle. Chez Marina Ballo Charmet, la photographie est un instrument d’expérience et de connaissance, hors de toute illusion anthropocentrique d’une transcription exacte et objective du réel.

Les œuvres rassemblées offrent une vue d’ensemble de la production de Marina Ballo Charmet depuis trente ans, en commençant par les photographies de paysages en noir et blanc comme Delta del Po. A travers les ensembles Rumore di fondo et Con la coda dell’occhio, réalisés dans les années 1990 s’affirme une œuvre qui a trouvé son ampleur. Passant de la photographie à la vidéo, deux œuvres conçues au tournant des années 2000 élargissent la recherche menée par Marina Ballo Charmet sur la mobilité du regard et donnent naissance à l’important ensemble photographique Primo campo, réalisé de 2001 à 2003.

La pratique photographique de Marina Ballo Charmet se situe au bord de la vue

Le parcours artistique de Marina Ballo Charmet se dessine à travers ses œuvres comme une confrontation à des surfaces accidentées et à un environnement enveloppant, perçus à tâtons. Proche des recherches de Raoul Hausmann sur la vision rapprochée et périphérique, la photographe fait du regard un élément qui participe directement de l’image, autant psychiquement que physiquement. Le point central de l’acte photographique se situe au bord de la vue, dans le champ de la vision périphérique.