logo
160520ArtAbordable
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Taysir Batniji, Mohamed Bourouissa
Iconoclastes : les territoires de l’esprit
10 sept.-18 oct. 2008
Paris 3e. Galerie Anne de Villepoix
En utilisant la vidéo, la photographie ou le dessin, les artistes réunis par Kader Attia proposent des territoires politiques et poétiques, des alternatives artistiques au modèle dominant.  
fleche suivante1/1
Par Raphaël Brunel

Cette exposition collective est organisée par Kader Attia qui réunit à la galerie Anne de Villepoix une dizaine d'artistes du monde arabe ou français d'origine maghrébine. Elle ne cherche pas à témoigner d'une forme de repli identitaire mais au contraire à établir les stratégies artistiques qui permettent de résister à une culture toujours plus globalisante. Chacun à leur manière, ces artistes tentent de rendre compte des tensions mais aussi des interpénétrations qui s'opèrent entre le global et le local, de sorte que leurs œuvres s'appréhendent comme autant de territoires géographique, politique, poétique et intime. Une tentative de proposer des alternatives aux canons du modèle dominant.

L'exposition s'ouvre sur une phrase de Djamel Kokene écrite en arabe et en français qui sonne comme un slogan politique : « Venez investir chez nous, vous y trouverez de l'or ». Il révèle ainsi tout le paradoxe des logiques néo-colonialistes : certains pays ont besoin des capitaux étrangers au risque de se faire vampiriser. Large retour sur investissement pour les uns, point-mort pour les autres.

Avec sa série photographique Périphéries, Mohamed Bourouissa s'intéresse aux banlieues parisiennes, aux marges urbaines, s'inscrivant ainsi pleinement dans la problématique de l'exposition. Sceptique face à l'idée de réalité photographique, il ne réalise pas un reportage mais des mises en scène dans lesquelles il fait naître une tension entre les personnages. Il compose ses images en s'inspirant de l'histoire de l'art et d'émotions vécues et questionne la manière dont nous regardons les choses.

Cette thématique prend également des tournures poétiques avec la vidéo Booby Trapped Heaven de l'égyptienne Amal Kenawy. On voit au premier plan une grosse femme de dos. Un avion stylisé se déplace sur son corps, la trajectoire étant signifiée par des tirets. Il se déplace d'un lieu inconnu à un autre. Au second plan, le paysage et le temps évoluent. Elle finit par se retrouver dans un espace sans forme, sans identité, incapable de bouger.

Le voyage et l'errance sont également le sujet de Straight Stories, triptyque de vidéos de Bouchra Khalili. Ses images documentaires recouvrent la dimension fantomatique des zones intermédiaires du transit migratoire, où l'attente devient permanente. L'artiste nous amène à la rencontre de ces nouveaux nomades.

Face à face, les oeuvres de Yazid Oulab et Younès Rahmoun dialoguent sur le mode de l'intériorité, de la relation à soi et au monde. Les photographies de Yazid Oulab sur aluminium évoquent un désert dans lequel, une fois perdu, on se retrouve face à soi-même mais aussi en prise direct avec un environnement. Dans un registre plus abstrait et sériel, Younès Rahmoun retranscrit également à travers ses dessins d'allure mathématique une forme d'intériorité, de méditation inspirée du soufisme.
  

Djamel Kokene
Untitled, 2008. 2 phrases (Français & Arabe), laiton sur bois. 10 x 350 cm.

Mohamed Bourouissa
La République (Série Périphéries), 2006. Photographie (tirage lambda). 148 x 172 cm encadré.

Amal Kenawy
Booby Trapped Heaven, 2006. Vidéo. 10 min.

Driss Ouadahi
Untitled, 2008. Aquarelle sur papier. 56 x 76 cm encadré.
Untitled, 2008. Aquarelle sur papier. 56 x 76 cm encadré.

Malik Nejmi
Bab-el-Mandeb / La porte des larmes, 2001-2005 (tirage 2008). 11 tirages, deux archives de famille. 47 x 47 cm par tirage.

Katia Kameli
— Dislocation, 2008. Vidéo présentée sur écran plat. 4 min.
Let Me Know, 2008. Photographie. 53 x 76 cm encadré.

Yazid Oulab
Elévation, 2007. 5 photographies, impression sur aluminium. 40 x 60 cm chacune.

Younès Rahmoun
Zahra, 2008. 77 dessins, crayon et gommette rouge sur feuille. 24 x 30 cm chacun (220 x 480 cm total).

Bouchra Khalili
Straight Stories - Part 2: Anya, 2008. Vidéo-projection. Dimensions variables. 11 min 30 sec.

Amina Menia
Untitled, 2008. Echafaudages. Dimensions variables.


 


fleche suivante1/1



ANNONCES


160513Abordable
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160517Le104impatience
160510MitterrandMcCollum
160408MarechalMarcJohnson


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Le Musée départemental Matisse, au Cateau-Cambrésis élu palme d’or du palmarès des musées de France par Le Journal des Arts.
puce rouge  Air shark: le requin monumental de l’aéroport Côte d’azur
puce rouge  Les 15 finalistes du Prix Levallois 2016
puce rouge  Valérie Mouroux rejoint l’Institut français
puce rouge  Disparition de l'artiste François Morellet
puce rouge  Patrimoines vivants dans un Moyen-Orient en conflit
puce rouge  Les collections des musées de la Ville de Paris en ligne.
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
puce rouge  Assemblée générale de l’ANdEA : pour une politique responsable des écoles supérieures d’art
DIAPORAMA

Orlan, Repère(s) Mutant(s), 2012. video HD. 4h54
Didier Faustino, Double Happyness, 2009. 6,4 x 3,7 x 6,6 m



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales