logo
160131LouviersTelemaque
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Paul Pagk
Paul Pagk. Recent Paintings
27 oct.-22 déc. 2007
Paris 3e. Galerie Eric Dupont
Bain de lumière colorée à la galerie Eric Dupont. Avec Paul Pagk, un artiste qui va jusqu'au bout de ses questionnements sur la lumière, la couleur et la recherche de vibration dans le tableau.
fleche suivante1/1

Share to Facebook Share to Twitter
imprimer





Autres expos des artistes
puce rouge Paul Pagk

Par Marie-Jeanne Caprasse

Par Marie-Jeanne Caprasse

Se confronter aux toiles de Paul Pagk, c'est faire l'expérience physique de la peinture. Chaque toile nous apparaît comme une caisse de résonance. Résonance entre les textures, les couleurs, les aplats et les lignes, les surfaces brillantes et mates. Le peintre travaille ses couleurs comme un orfèvre, il élabore lui-même sa peinture à base de pigments et une tempera à l'œuf et à l'huile. Le mélange obtenu, il pose patiemment couche sur couche pour obtenir la juste densité des nuances et surtout la lumière colorée qui en émane.

Frappé par les œuvres au néon de James Turrell, son travail repose sur une question majeure : comment créer en peinture une surface d'où la couleur émane, arriver à une telle saturation des couleurs qu'elles diffusent leur lumière teintée vers l'extérieur du tableau.

Ses compositions d'apparence simple sont le fruit d'un langage personnel fait de traits et de plans de couleurs, qu'il complexifie par le biais de cette recherche sur la lumière. Dans un désir de faire dialoguer le spectateur avec ses toiles, il use de formes ouvertes et fermées, rythmant le plan de la toile. Ses structures tubulaires, à la manière des dessins de Escher, troublent nos repères spatiaux et laissent flotter le regard dans un espace indéterminé.

Les compositions sont géométriques, elles émanent d'un esprit mathématique mais le traitement sensuel de la peinture leur donne une âme, une expression qui touche notre sensibilité. Ses toiles gardent une spontanéité et une légèreté grâce au fait qu'il travaille le motif directement sur la toile, à main libre. Et l'on peut y distinguer les traces de ses repentirs qui sont comme les cicatrices du tableau qui affleurent à sa surface.

Paul Pagk joue avec les formes géométriques en recherchant l'équilibre dans l'espace plan de la toile. La profondeur, il l'obtient par le degré d'intensité lumineuse de ses couleurs. Son art réside dans la subtilité des recouvrements qui donnent une véritable puissance colorée à ses créations. Les reproductions de ses œuvres ne peuvent témoigner des effets de matière et de lumière qui sont en jeu. C'est pourquoi, comme pour apprécier un Rothko, il ne faudra pas manquer l'occasion d'en faire l'expérience concrète à la galerie Eric Dupont.

Paul Pagk
Les Bandes, 2000-2007. Huile sur toile. 150,5 x 155,5cm.
Two by three, 2000-2007. Huile sur toile. 165 x 188,5cm.
Lemonaid, 200-2007. Huile sur toile. 188 x 188cm.
Link, 2003-2004. Huile sur toile. 165 x 188,5cm.
Inland, 2000-2007. Huile sur toile. 150 x 155,5cm.


fleche suivante1/1



ANNONCES


160202MaleterialiteInvisib
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
160210ChapelleCalvairienne
160121MarechalerieYvesBuraud


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  La nouvelle liste des Métiers d’Art publiée au Journal Officiel
puce rouge  Décès du plasticien français Jean-Luc Vilmouth
puce rouge  Des donateurs de Nantes achètent un terrain à Marfa, au Texas, pour les artistes et étudiants des beaux-arts de Nantes
puce rouge  Charte sociale du ministère de la Culture et de la Communication concernant ses relations avec ses prestataires
puce rouge  Fleur Pellerin lance le programme «1 immeuble, 1 œuvre»
puce rouge  Clément Cogitore, lauréat du Prix Le Bal de la Jeune Création avec l’Adagp
puce rouge  Cipac : Pour la culture, contre le Front national
puce rouge  Artistes à la Une pour la liberté
puce rouge  L'Ecole Nationale Supérieure d'Arts de Paris-Cergy entre dans le dispositif «Admission Post Bac»
puce rouge  L'art contemporain répond à Marine Le Pen
puce rouge  Isabelle Cornaro, commissaire invitée du Prix Fondation d'entreprise Ricard 2016
puce rouge  Les lauréats des Grands Prix de la Création de la Ville de Paris 2015 annoncés
DIAPORAMA

Michèle Noiret, Hors-champ, 2013. Danse. 1h15
Bernard Plossu, Manuela (détail), Nijar, 1991. 7,5 x 11,5 cm
Jacques Damez, Tombée des nues..., 2010. Photographie.



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales