logo
141115CracSeteArchipel
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Jean Dessaigne
Jean Dessaigne
03 nov.-07 nov. 2004
Paris 12e. Salon Les Inattendus (ex)
Le site internet de Jean Dessaigne est peut-être la meilleure porte d'entrée dans son univers urbain. On navigue d'une station de métro à une autre et en un clic, une vue de Pigalle prend progressivement des colorations artificielles pour se transformer en un tableau intitulé Métropolis. L'influence de l'Expressionnisme allemand est donc pleinement assumée, point de parcours incontournable pour qui s'intéresse à la ville, au phénomène urbain.
fleche suivante1/1
Par Marguerite Pilven

Les tableaux nous projettent dans un enchevêtrement de figures, un télescopage complexe de façades d'immeubles, de personnages et d'objets. La ligne accidentée des contours et l'emboîtement anarchique des composantes de l'image agite la surface de soubresauts électriques. Un souffle dionysiaque traverse ces compositions agitées, évoquant tout autant un univers en dérive, traversée de tensions destructrices qu'un chaos festif de carnaval. L'approche stylistique du peintre évoque également la bande dessinée et le graffiti, contribuant de ce fait à maintenir la tonalité ambiguë de l'image.

Les motifs de la table et de la chaise apparaissent souvent au sein des compositions, comme pour contrebalancer ce rythme urbain frénétique dont il est question dans presque tout les tableaux du peintre. Ces éléments de mobilier évoquant la calme intimité des intérieurs meublés sont cependant toujours télescopés sur des vues urbaines, mêlant la sphère publique et privée, le dehors et le dedans, comme pour nous signifier l'impossibilité de se soustraire au pouls de la ville.

Les tableaux de Dessaigne transforment la ville en une apocalypse joyeuse, peuplée de personnages géants dont on ne sait s'ils dansent, ou piétinent rageusement les immeubles, en quête d'un nouvel ordre à venir…


fleche suivante1/1



ANNONCES


141215Le104Koning
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141204MacValTaniaMouraud
141120Limoges
141104Le104OrtizSpricigo


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Direction de l’ENSA de Bourges, l’épilogue: Hilde Teerlinck se retire et publie un communiqué
puce rouge  Plateforme, menacée de fermeture en 2015
puce rouge  Coupes budgétaires: l’ESAV de Toulouse et la Scène Nationale d’Orléans dans le viseur.
puce rouge  Des étudiants en vente sur Ebay pour protester contre la fermeture de la Haute Ecole d'Art de Perpignan
puce rouge  A partir de 2016, le Centre Pompidou consacrera un espace d’exposition aux quatre finalistes du prix Marcel Duchamp
puce rouge  Exhibit B ne porte pas atteinte à la dignité de la personne humaine
puce rouge  Lancement du numéro zéro de la revue Facettes par 50° nord
puce rouge  L’hécatombe continue: le Wharf fermé, le Lieu Commun menacé, le Frac Normandie en suspens
puce rouge  La polémique «Exhibit B»: le théâtre Gérard Philippe et le CentQuatre face à la violence des protestations
puce rouge  Après le Forum, le CAC-Bretigny, La Panacée et Les Eglises menacés: l’hécatombe des lieux d’art.
puce rouge  Ce 22 novembre 2014, décès du photographe américain Lewis Baltz
puce rouge  La ville de Paris distingue les jeunes talents du design, de la mode et des métiers d’art
DIAPORAMA

Sandra Lorenzi, Sub rosa, principe de précaution, 2010. Sculpture, béton, acier, peinture. 40 x 27 x 27 cm.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales