logo
150206CracSeteChatonChildress
  AGENDA CRITIQUES  
art... photo... design... danse... livres... parisART RECRUTE
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Yto Barrada
Yto Barrada
31 mars-11 juin 2006
Paris 8e. Jeu de paume
La photographe franco-marocaine Yto Barrada, arpente Tanger, ses rues, ses terrains vagues et sa diversité sociale, pour recueillir les tensions sourdes de cette ville en suspens entre (petits) arrangements avec le réel et fuite.
fleche suivante1/1
Par Muriel Denet

De longues tablées de femmes, dans un ordonnancement quasi carcéral, décortiquent des crevettes dans une usine aseptisée, des hommes tentent le passage vers l'enclave espagnole de Sebta, à travers un no man's land sans autre ouverture visible que l'azur. Ailleurs des silhouettes enfantines se découpent en ombres chinoises sur le rêve lumineux d'un ferry, des cimes enneigées de papier peint semblent se refléter dans les flaques d'un chantier abandonné.

Porte du sud pour Européens en mal d'exotisme, et tête de pont vers le nord pour candidats africains à l'exil, la ville de Tanger est le théâtre d'un chassé-croisé contrarié.
C'est aussi le berceau familial de l'artiste franco-marocaine Yto Barrada, qui en arpente les rues, les terrains vagues et la diversité sociale, pour recueillir, dans le carré de son moyen format, les détails qui trahissent les tensions sourdes de cette ville en suspens entre (petits) arrangements avec le réel et fuite.
La transparence et la sérialité des images relèvent d'un style documentaire. Mais au-delà du constat, le cadre à géométrie variable de l'artiste produit de nouvelles visibilités.
Frontal, il décolle les indices à même les surfaces: empreintes de ballons frappés au mur, graffiti, ou traces spectrales que laissent, sur le papier peint défraîchi, les portraits de famille décrochés un jour de grand ménage. Oblique, il désigne les façades aveugles des immeubles récemment bâtis, laissées à nu, couleur rouge brique, dans l'attente hypothétique que d'autres bâtiments s'y adossent. Murs omniprésents, sur lesquels se heurtent les rêves d'évasion, attisés par l'interdit, ils deviennent les falaises de quelque scène pastorale saugrenue, ou le plat décor de l'attente et de l'ennui.
Le cadre plaque et isole, comme achèvement d'un retrait du monde. Il enclot les dormeurs, couchés dans les jardins publics, couverts de quelques vêtements et chiffons pour se nicher dans l'intimité obscure d'un espace dont leur corps inerte est la mesure.

Le cadre pointe la précarité d'une économie de contrebande. Le cadre sépare et raccorde. Serré, il va jusqu'à confondre la surface photographique avec la carrosserie rutilante des cars en partance pour l'Europe. Détail miroitant et aveugle, qui masque le clandestin dans ses caches périlleuses, que seule la parole peut révéler. Les points de fuites restent désespérément hors-cadre. La ville, comme la vie, «est pleine de trous», que l'artiste raccommode avec délicatesse, pour une suture impossible dans un monde sans horizon.

English translation : Margot Ross
Traducciòn española : Maite Diaz Gonzalez

Yto Barrada
Le Magicien, Tanger, 2003. Vidéo. 18 min.
La Contrebandière, étapes 1 à 9, Tanger, 2006. Photos couleur.
Carpobrotus acinaciformis, Tanger, 2002 . Photos couleur.
Fille rouge jouant aux osselets, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Autocar», fig. 1 à 4, Tanger, 2004. Photos couleur.
— Série «Mur rouge», fig. 1 à 6, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Détail. Bornes», fig. 1 à 13, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Jardins Publics. Dormeurs», fig. 1 à 8, Tanger, 2006. 2 Photos couleur & 6 noir et blanc.
Fille aux tabourets, Casablanca, 2000. Photo couleur.
Colline du Cherf, lieu dit du tombeau du géant Antic, tué par Hercule, Tanger, 2005. Photo couleur.
Mur rose – Portraits de famille décrochés pour grand ménage, Tanger, 2006. Photo couleur.
Tectonique des plaques – Objet pédagogique, Tanger, 2004. Photo couleur.
Pastorale, Tanger, 2003. Photo couleur.
Container. Plafond rouillé d'un container de marchandises, Tanger, 2003. Photo couleur.
Frontière de Sebta – Passage clandestin vers l'enclave espagnole de Sebta, 1999. Photo couleur.
Tunnel – Ancien chantier d'étude de la liaison fixe Maroc-Espagne, Tanger, 2002. Photo couleur.
Trou dans le grillage, Tanger, 2003. Photo couleur.
Usine 1 – Conditionnement de crevettes dans la zone franche, Tanger, 1998. Photo couleur.
Usine 2 – Pause déjeuner, Tanger, 1998. Photo couleur.
Papier peint, Tanger, 2001. Photo couleur.
Fer à béton. Chantier abandonné, Asilah, 2003. Photo couleur.
Caisson lumineux. Lieu de transit, Tanger, 2003. Photo couleur.
Issagen. Dans la forêt de cèdres, Rif, 2002. Photo couleur.
Homme au bâton, Tanger, 1999. Photo couleur.
Grande roue, M'dic, 2001. Photo couleur.
Meriem – Classe d'alphabétisation, Tanger, 1999. Photo couleur.
Panneau – Publicité de lotissement touristique, Briech, 2002. Photo couleur.
Terrain vague, Tanger, 2001. Photo couleur.


fleche suivante1/1



ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
150326MarechalBroccolichi


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Première édition du Forum «Entreprendre dans la culture»
puce rouge  Décès de Michel Bernard, philosophe à l’origine du département de danse de Paris 8
puce rouge  Le nouvel Iheap, attaqué en justice par Daniel Buren, répond par communiqué
puce rouge  Baisse de subvention et suppression de postes: le Quartier centre d’art contemporain de Quimper en danger!
puce rouge  28 mars 2015, inauguration du premier «Centre Pompidou provisoire» à Malaga
puce rouge  Derniers jours pour participer à la 20e édition du Prix Voies Off
puce rouge  Nomination de Hortense Archambault à la direction de la MC 93, scène nationale
puce rouge  Lettre ouverte du groupe «Economie Solidaire de l’art» à la Ministre de la culture
puce rouge  L’ADIAF annonce les nommés au prix Duchamp 2015: Davide Balula, Neïl Beloufa, Melik Ohanian, Zineb Sedira
puce rouge  Création du Prix du Châssy(is!), des collectionneurs récompensent un(e) peintre contemporain
puce rouge  Exposition «Femina», le dénouement: Zoulicka Bouabdellah retire son œuvre, le maire, l’adjoint à la culture et les commissaires s’expriment.
puce rouge  Autocensure au Pavillon Vendôme de Clichy: du «Silence» de Zoulikha Bouabdellah à l’inertie du maire
DIAPORAMA

FRASQ, Y LIVER (David Liver, Rugiada Cadoni). Performance
Maia Flore, série Situations, 2011-2012. Fine art print. 90 x 70 cm.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales