logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image Yto Barrada
Yto Barrada
31 mars-11 juin 2006
Paris 8e. Jeu de paume
La photographe franco-marocaine Yto Barrada, arpente Tanger, ses rues, ses terrains vagues et sa diversité sociale, pour recueillir les tensions sourdes de cette ville en suspens entre (petits) arrangements avec le réel et fuite.
fleche suivante1/1
Par Muriel Denet

De longues tablées de femmes, dans un ordonnancement quasi carcéral, décortiquent des crevettes dans une usine aseptisée, des hommes tentent le passage vers l'enclave espagnole de Sebta, à travers un no man's land sans autre ouverture visible que l'azur. Ailleurs des silhouettes enfantines se découpent en ombres chinoises sur le rêve lumineux d'un ferry, des cimes enneigées de papier peint semblent se refléter dans les flaques d'un chantier abandonné.

Porte du sud pour Européens en mal d'exotisme, et tête de pont vers le nord pour candidats africains à l'exil, la ville de Tanger est le théâtre d'un chassé-croisé contrarié.
C'est aussi le berceau familial de l'artiste franco-marocaine Yto Barrada, qui en arpente les rues, les terrains vagues et la diversité sociale, pour recueillir, dans le carré de son moyen format, les détails qui trahissent les tensions sourdes de cette ville en suspens entre (petits) arrangements avec le réel et fuite.
La transparence et la sérialité des images relèvent d'un style documentaire. Mais au-delà du constat, le cadre à géométrie variable de l'artiste produit de nouvelles visibilités.
Frontal, il décolle les indices à même les surfaces: empreintes de ballons frappés au mur, graffiti, ou traces spectrales que laissent, sur le papier peint défraîchi, les portraits de famille décrochés un jour de grand ménage. Oblique, il désigne les façades aveugles des immeubles récemment bâtis, laissées à nu, couleur rouge brique, dans l'attente hypothétique que d'autres bâtiments s'y adossent. Murs omniprésents, sur lesquels se heurtent les rêves d'évasion, attisés par l'interdit, ils deviennent les falaises de quelque scène pastorale saugrenue, ou le plat décor de l'attente et de l'ennui.
Le cadre plaque et isole, comme achèvement d'un retrait du monde. Il enclot les dormeurs, couchés dans les jardins publics, couverts de quelques vêtements et chiffons pour se nicher dans l'intimité obscure d'un espace dont leur corps inerte est la mesure.

Le cadre pointe la précarité d'une économie de contrebande. Le cadre sépare et raccorde. Serré, il va jusqu'à confondre la surface photographique avec la carrosserie rutilante des cars en partance pour l'Europe. Détail miroitant et aveugle, qui masque le clandestin dans ses caches périlleuses, que seule la parole peut révéler. Les points de fuites restent désespérément hors-cadre. La ville, comme la vie, «est pleine de trous», que l'artiste raccommode avec délicatesse, pour une suture impossible dans un monde sans horizon.

English translation : Margot Ross
Traducciòn española : Maite Diaz Gonzalez

Yto Barrada
Le Magicien, Tanger, 2003. Vidéo. 18 min.
La Contrebandière, étapes 1 à 9, Tanger, 2006. Photos couleur.
Carpobrotus acinaciformis, Tanger, 2002 . Photos couleur.
Fille rouge jouant aux osselets, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Autocar», fig. 1 à 4, Tanger, 2004. Photos couleur.
— Série «Mur rouge», fig. 1 à 6, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Détail. Bornes», fig. 1 à 13, Tanger, 2006. Photos couleur.
— Série «Jardins Publics. Dormeurs», fig. 1 à 8, Tanger, 2006. 2 Photos couleur & 6 noir et blanc.
Fille aux tabourets, Casablanca, 2000. Photo couleur.
Colline du Cherf, lieu dit du tombeau du géant Antic, tué par Hercule, Tanger, 2005. Photo couleur.
Mur rose – Portraits de famille décrochés pour grand ménage, Tanger, 2006. Photo couleur.
Tectonique des plaques – Objet pédagogique, Tanger, 2004. Photo couleur.
Pastorale, Tanger, 2003. Photo couleur.
Container. Plafond rouillé d'un container de marchandises, Tanger, 2003. Photo couleur.
Frontière de Sebta – Passage clandestin vers l'enclave espagnole de Sebta, 1999. Photo couleur.
Tunnel – Ancien chantier d'étude de la liaison fixe Maroc-Espagne, Tanger, 2002. Photo couleur.
Trou dans le grillage, Tanger, 2003. Photo couleur.
Usine 1 – Conditionnement de crevettes dans la zone franche, Tanger, 1998. Photo couleur.
Usine 2 – Pause déjeuner, Tanger, 1998. Photo couleur.
Papier peint, Tanger, 2001. Photo couleur.
Fer à béton. Chantier abandonné, Asilah, 2003. Photo couleur.
Caisson lumineux. Lieu de transit, Tanger, 2003. Photo couleur.
Issagen. Dans la forêt de cèdres, Rif, 2002. Photo couleur.
Homme au bâton, Tanger, 1999. Photo couleur.
Grande roue, M'dic, 2001. Photo couleur.
Meriem – Classe d'alphabétisation, Tanger, 1999. Photo couleur.
Panneau – Publicité de lotissement touristique, Briech, 2002. Photo couleur.
Terrain vague, Tanger, 2001. Photo couleur.


fleche suivante1/1



ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

140214MacLyon01Moto
ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140331ArchiUrgence
140320PMU
140317Le104AMA


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Sam Stourdzé nommé directeur des Rencontres de la photographie
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
puce rouge  Avignon: fermée pour travaux, La Collection Lambert s’expose hors-les-murs
DIAPORAMA

David Askevold, Love Mansion, 1997. Porte folio de 9 photographies de 50,8 x 61 cm.
Marcos Bonisson, Quase Cambalhota, 1998. Photographie. 45 x 45 cm. Edition 12 + 2 EA



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales