logo
141115CracSeteArchipel
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Max Charvolen
Transfert et transfiguration
25 sept.-07 nov. 2004
Ivry-sur-Seine. Credac. Centre d’art contemporain d´Ivry
Par un proche de Support/Surface, de grandes fresques colorées et aériennes qui utilisent le mur d'exposition comme support et réceptacle de la mise à plat de carapaces évidées obtenues par moulage d'autres murs… Une histoire de surface à habiter, autant dire à transfigurer.
fleche suivante1/1
Par Muriel Denet

Max Charvolen déploie sur les murs du Credac de grandes fresques colorées et aériennes. Fixes, elles n'en sont pas moins déplaçables, délocalisables. Ce paradoxe tient à l'utilisation du mur d'exposition comme support et réceptacle de la mise à plat d'une sorte d'écorce en longs lambeaux effilés.

Ces carapaces évidées ont été obtenues par moulage d'autres murs. Une superposition de rectangles de toile vierge, enduits d'acrylique coloré ou non, a recouvert le bâti d'un lieu élu par l'artiste. Puis, rendu à son usage habituel, il est livré aux passages, et au travail qui s'y effectuent, qui encrassent alors les parties en contact avec les corps.

L'empreinte du lieu devient aussi celle de son occupation, comme une peau en prise directe avec la vie, qui est ensuite arrachée, puis incisée pour se déployer en bandes tentaculaires à même les murs d'exposition. Marches noircies et contremarches claires, les escaliers montent au ciel dans la tradition de la peinture illusionniste des fresques antiques, alors que les lancers de couleurs s'agrippent, grimpent et ouvrent l'espace, dans une fusion baroque du lieu originel et du lieu d'accueil.

Le transfert ainsi opéré, et le travail de réduction/extension des volumes en deux dimensions, sont pour Max Charvolen, qui fut un temps proche de Support/Surface, les actes clefs de la peinture : une histoire de surface à habiter, autant dire à transfigurer.

Max Charvolen
À Vallauris, 13 rue des Tours. Escalier, murs, série « Sondes et poulpes », 2001. 260 x 165 cm.
À Vallauris, 13 rue des Tours. Palier, huisserie, série des « Sondes et poulpes », 2001. 383 x 159 cm.
À Limoges, atelier Arsénica, 2000. Colle acrylique, colle non colorée, pigments. 700 x 900 cm.
Arles, musée Réattu, le petit escalier en vis, 2001. Colle acrylique, colle non colorée, pigments. 880 x 590 cm.
À Vallauris, 13 rue des Tours. Escalier, murs, séries « Sondes et poulpes », 2001. Colle acrylique, colle non colorée, pigments. 1171 x 692 cm.
Études de mises à plat, Vallauris, 1999-2000. 9 pièces.
Mine de plomb à Vallauris, 1999.


fleche suivante1/1



ANNONCES


141116Le104sciarroni
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141111macparis2000
141120Limoges
141104Le104OrtizSpricigo


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Après le Forum, le CAC-Bretigny, La Panacée et Les Eglises menacés: l’hécatombe des lieux d’art.
puce rouge  Ce 22 novembre 2014, décès du photographe américain Lewis Baltz
puce rouge  La ville de Paris distingue les jeunes talents du design, de la mode et des métiers d’art
puce rouge  Until Then: trois anciens de la galerie Yvon Lambert prévoient d'ouvrir un nouvel espace à St-Ouen
puce rouge  Polémique autour de la pièce Exhibit B de Brett Baileys, la liberté de création (encore) mise à mal
puce rouge  Décès du photographe Lucien Clergue, cofondateur des Rencontres d'Arles
puce rouge  Jours sombres pour la culture au Blanc-Mesnil (93): l’UMP étrangle le Forum
puce rouge  L'édition américaine de la Fiac reportée à 2016
puce rouge  Prochainement au Centre Pompidou, une nouvelle galerie sur le Design et l'Architecture
puce rouge  L'ex-directrice contestée du Frac Nord-Pas-de-Calais nommée à la tête de l’ENSA de Bourges?
puce rouge  5e édition d’Art Protects à la galerie Yvon Lambert, une vente au profit de l’Association AIDES
puce rouge  Inauguration du château de Rentilly, 2e lieu d’exposition du Frac Ile-de-France
DIAPORAMA

Adrien De Melo, Point Break, 2011.Vase en céramique blanc optique, bleu orage ou noir d’encre, 37 x 15 x 15 cm.
David Brognon & Stéphanie Rollin, Famous People Have no Stories, 2013- présent. Impression jet d’encre. 22 x 15 cm.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales