logo
160330RicardAllouche
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Jorge Queiroz
Scènes du monde flottant
17 oct.-21 nov. 2009
Paris 4e. Galerie Nathalie Obadia, Cloître Saint-Merri
Vivre uniquement le moment présent,/ se livrer tout entier à la contemplation/ de la lune, de la neige, de la fleur de cerisier/ et de la feuille d'érable…» De cette définition du «monde flottant» évoquée par le poète japonais Asai Ryoi (1665), Jorge Queiroz donne une version résolument contemporaine.
fleche suivante1/1
Par Muriel Berthou Crestey

La répartition aérienne des nouvelles œuvres sur papier de Jorge Queiroz trouve une cohérence formelle au sein des différents espaces cloisonnés de la galerie Nathalie Obadia. Tout concourt à donner l'impression d'un microcosme empreint d'une perte des repères: l'unicité des formats, la gamme chromatique et le traitement pictural des formes s'évanouissant dans l'éther des fonds pâles où elles semblent léviter. Les masses volontairement déséquilibrées ne reposent sur rien. Fragiles, elles apparaissent comme perdues dans la composition rendue abstraite. Soudain, des bribes de figuration contrastent avec des zones franches et vides, laissées en réserve.

Des fils narratifs se dessinent dans l'imaginaire du spectateur, faisant le lien avec les graphismes oniriques de Roberto Matta ou Arshile Gorky. Le trait spontané, souvent maladroit, ne cherche pas à simuler le monde que nous habitons. Au contraire, les paysages intérieurs de Jorge Queiroz tendent à installer un univers en marge.

Dans l'une de ses œuvres, des endroits vacants sont préservés à la périphérie du papier. Dans une autre, on croit voir le rocher de Sisyphe circonscrit par un cercle qui pourrait contenir le personnage censé le repousser. Dans l'alcôve suivante, une peinture symbolise un être dans la position de l'homme de Vitruve (bras et jambes écartés). De son cerveau s'échappent des bulles de pensées.
Les traces de brosse restent visibles. La concentration des taches ainsi générées s'offre à toutes les divagations d'un esprit enclin à y déceler les motifs de ses mirages. Hublot, cheval et gardiens apparaissent alors sur d'autres supports. Immergés dans la transparence de l'aquarelle, les détails de structures fantastiques paraissent flotter dans les tons suaves et vibrants qui les enveloppent, comme en apesanteur.

Les œuvres de Jorge Queiroz, réalisées à partir de techniques mixtes, reposent essentiellement sur le principe de disparité. Jumelant peinture, pastel et fusain, il réalise un collage d'éléments disparates, alliant la fluidité des formes anthropomorphiques à la précision de leur contour, la candeur du trait unique à l'imbroglio sémantique. La forme ondoyante semble, par endroit, mouvante, incertaine, instable.
Ailleurs, le grouillement des détails impose la fixité du regard. Parfois, l'œil est inondé de tons vaporeux et doux. Plus loin, une touche de couleur plus vive, acide, attire l'attention. Enfin, cette palette singulière disparaît pour laisser place à la radicalité du noir et blanc.

«Tout coule» dans les Scènes du monde flottant de Jorge Queiroz. Les formes se diluent dans l'espace et se métamorphosent selon l'attente du spectateur. Ainsi apparaissent-elles sous les traits d'une réminiscence du Ta Panta Réi d'Héraclite, fondé sur le principe de l'impermanence et désignant un monde en mouvement perpétuel.


Liste des œuvres
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 160,5 x 197 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 173 x 158,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 173 x 158,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 164,5 x 122,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 161,5 x 160,5 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 53,6 x 41,2 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 51,6 x 51,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,6 x 41,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,6 x 41,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,6 x 41,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,6 x 41,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,6 x 41,6 cm
Jorge Queiroz, Untitled, 2009. Mixed media on paper. 41,2 x 32,8 cm

Publications
— Kirsty Bell, Works on Paper, Galerie Max Hetzler, Berlin, 2005.
— Où ? Scènes du Sud : Espagne, Italie, Portugal, Carré d'art, Nîmes, Archibooks, Paris, 2007.
— João Fernandez, Jorge Queiroz, Museu Serralves, Porto, 2007.


fleche suivante1/1



ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160330JeuPaume
160408MarechalMarcJohnson


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
puce rouge  Assemblée générale de l’ANdEA : pour une politique responsable des écoles supérieures d’art
puce rouge  La galerie Dukan déménage rue des rosiers au marché aux puces de Saint-Ouen
puce rouge  Le Centre national des arts plastiques met en ligne sa collection
puce rouge  Appel à candidatures bientôt ouvert pour l’Académie des savoir-faire de la Fondation Hermès
puce rouge  La 12ème édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le 21 mai 2016
puce rouge  Les lauréats 2016 du Grand prix de la Ville de Vallauris annoncés
puce rouge  Marion Zilio, nommée directrice du YIA Art Fair
puce rouge  Cinq candidats en lice pour la direction du Théâtre de Cité internationale
DIAPORAMA

Philippe Ramette, Portrait tragi-comique, 2011. Silicone, résine polyester, résine acrylique et cheveux. 50 x 50 x 30 cm.
Marie Voignier, Le terrain était déjà occupé (le futur), 2012. HD vidéo. 17 min. Production Biennale de Rennes and Frac Bretagne



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales