logo
180618CoteCourt
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Isabelle Lévénez, Julie Legrand
Sans titre
14 sept.-03 nov. 2007
Paris 6e. Galerie Anton Weller
La galerie Anton Weller propose une exposition ambitieuse rassemblant trois artistes —Julie Legrand, Isabelle Lévénez, Lionel Sabatté— aux travaux fort différents, convoquant peinture, dessin, sculpture, installation et vidéo autour du thème de l'hybridité.
fleche suivante1/1
Par Magali Lesauvage

Sans titre, l'exposition de la galerie Anton Weller, juxtapose les médiums pour former une exposition dérangeante, riche en formes et en sens.
Isabelle Lévénez, enseignante à l'École des beaux-arts d'Angers, est une artiste multiforme. Elle présente pour cette exposition collective une vidéo, Jeux sérieux (2007), ainsi que deux aquarelles d'Homme à tête d'arbre, faisant partie d'une récente série où l'artiste, à la manière d'un Barthélémy Toguo, révèle dans la finesse de la peinture diluée l'hybridité du corps humain.
La vidéo aborde d'une certaine manière aussi une certaine forme d'hybridité, en mettant en scène un personnage portant un masque de lapin, et accomplissant, sous les yeux d'un enfant masqué lui aussi, un acte sacrificiel sur un poulet. La violence contenue dans l'œuvre résulte d'un grand sens dramaturgique, mêlant effet de réel et évocation de rites anciens ancrés dans la mémoire collective, dont atteste le regard-témoin de l'enfant.

A l'opposé des fictions d'Isabelle Lévénez, Julie Legrand, auteure d'installations, présente deux œuvres fascinantes par leur mode d'exécution et leur impact visuel. Projection (2007) est une installation in situ constituée d'un faisceau de fils de pêche jaunes tendus en travers de l'espace de la galerie, et accrochés aux murs par de simples aiguilles à coudre.
Par les reflets des plafonniers dans les fils, l'œuvre donne une lumière singulière, irradiante, évoquant les rayons de lumière divine de la peinture baroque. L'expérience du visiteur à l'intérieur du faisceau provoque une sensation de vertige, d'aspiration.
L'artiste propose également une œuvre tout à fait différente, d'une grande complexité d'exécution. Chemical Fruit (2007) est constitué d'une grille d'aluminium, dans laquelle des éprouvettes en verre ont été « soufflées » par l'artiste elle-même. La fragilité des formes organiques, phalliques, ainsi créées, s'oppose à la rigueur et à la froideur de la grille métallique, et compose une œuvre d'une singulière poésie.

Les toiles de Lionel Sabatté viennent contredire cette rigueur formelle. Dans une matière épaisse et grasse, on retrouve le thème de l'hybridité contenu dans l'exposition, par ces figures mi-humaines mi-animales, aux corps déchirés, en perpétuelle mutation. Arbre I (2007) est une toile qui provoque chez le spectateur successivement attraction et répulsion, plaisir sensuel de la peinture et rejet de la chair exposée, dans un assemblage énigmatique, sans narration, d'éléments divers. Plus dépouillé, Lent Vol (2007), illustre avec poésie le lien entre l'arbre et l'oiseau. Dix petites toiles d'environ 10 cm de côté chacune, petites et terribles images, complètent l'ensemble avec ironie.

Julie Legrand
Chemical Fruit, 2007. Aluminium et éprouvettes en verre, pyrex soufflées à la bouche. 26 x 27 x 36 cm.

Isabelle Lévénez
Homme à tête d'arbre, 2007. Encre et aquarelle sur papier. 107x75 cm.

Lionel Sabatté
Lent Vol, 2007. Technique mixte. 60 x 49 cm.
Le pilote, 2007. Technique mixte. 98 x 99 cm.


fleche suivante1/1



ANNONCES


160624CorciaOdySaban
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160613CoteCourtOpen
160510MitterrandMcCollum


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge   Marie Roche, nouvelle directrice du CDC Le Pacifique
puce rouge  Njideka Akunyili Crosby, lauréate du Prix Canson® 2016
puce rouge  PETITION. NON à la fermeture du Quartier, Centre d'art contemporain à Quimper
puce rouge  Gojiki, le premier «linkedin» de l'Art
puce rouge  Soutien aux arts de la rue
puce rouge  Nominations au CDN et au CCN d’Orléans
puce rouge  La galerie Perrotin, New York déménage dans le Lower East Side
puce rouge  Soutien au Quartier, centre d art contemporain de Quimper
puce rouge  Lauréats du Prix Émile Hermès 2016
puce rouge  L’État au secours de la danse et du cirque
puce rouge  Une avancée législative majeure pour tous les métiers d’art
puce rouge  Marc Le Glatin à la tête du Théâtre de la Cité internationale
DIAPORAMA

Vue de l’expostion «Always forever now» d’Aaron Young à la galerie Almine Rech, Paris (20 oct.-22 déc. 2011).
Alain Fleischer, Steve Reich, Different Trains, 2015. Performance, musique



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales