logo
160520ArtAbordable
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Élefthérios Amilitos
Passages
12 sept.-26 oct. 2003
Ivry-sur-Seine. Credac. Centre d’art contemporain d´Ivry
Un wall drawing sans épaisseur apparente fait de ruban adhésif couvre la totalité des murs de la galerie. Déscotchage en public, le 14 octobre, à 17h30. L'empreinte de l'œuvre éphémère apparaîtra, pour disparaître bientôt à son tour…
fleche suivante1/1
Par Muriel Denet

L'installation est sans épaisseur apparente. Il s'agit d'un wall drawing. Le matériau graphique: du ruban adhésif aluminium. Le motif: des hexagones identiques, aux tentacules parfaitement régulières, qui se répètent, et s'enchaînent, jusqu'à couvrir la totalité des murs de la galerie.

Ce réseau-résille épouse, sans s'y fondre, la structure des lieux. Il en souligne l'irrégularité: des bords plus épais distinguent les parois, des aplats de peinture grise comblent l'inclinaison du sol. La grille s'impose, et ouvre un espace circulatoire. En effet, le motif qui se répète à l'identique n'est jamais vraiment tout à fait le même. Réfléchissant, il apparaît, et disparaît, selon le point de vue. Ce qui incite au déplacement. Il renvoie aussi son image spectrale au spectateur. Au-delà du mur, c'est encore un espace virtuel qui s'ouvre.

Cette profondeur inattendue surgit de la tension que provoque l'alliance de la stabilité d'une structure parfaite à la variabilité imprévisible des sensations visuelles. Les moyens minimaux de sa mise en œuvre (mur blanc comme support et contour comme moyen graphique) se réfèrent, de l'aveu même de l'artiste, au mythe grec de la naissance de la peinture. Quand «Dibutade, fille d'un potier de Corinthe, sachant que son amant Polemon allait la quitter pour un long voyage, traça sur le mur le contour de l'ombre du jeune homme projeté par la lumière d'une lampe. Elle réalisa ainsi le premier dessin qui fut à l'origine du premier stade de la peinture, l'aplat monochrome».

Le déscotchage aura lieu, en public, le mardi 14 octobre, à 17h30. L'empreinte de l'œuvre éphémère apparaîtra, pour disparaître bientôt à son tour, et emporter un espace définitivement imaginaire. Stade ultime de la peinture, et de la sculpture, s'il en est.

Passages, 2003. Adhésif aluminium. Dimensions variables.


fleche suivante1/1



ANNONCES


160513Abordable
ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160517Le104impatience
160510MitterrandMcCollum
160408MarechalMarcJohnson


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Bilan de la Nuit européenne des musées 2016
puce rouge  Le Musée départemental Matisse, au Cateau-Cambrésis élu palme d’or du palmarès des musées de France par Le Journal des Arts.
puce rouge  Air shark: le requin monumental de l’aéroport Côte d’azur
puce rouge  Les 15 finalistes du Prix Levallois 2016
puce rouge  Valérie Mouroux rejoint l’Institut français
puce rouge  Disparition de l'artiste François Morellet
puce rouge  Patrimoines vivants dans un Moyen-Orient en conflit
puce rouge  Les collections des musées de la Ville de Paris en ligne.
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
DIAPORAMA

Carlos Amorales, Y a veremos como todo reverbera, 2012. Steel, cooper and epoxy paint



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales