logo
160330RicardAllouche
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Cécile Bart
Kaléidoscope
22 mars-10 mai 2003
Paris 3e. Galerie Frank Elbaz
Des formes géométriques carrées faites de tissu en tergal peint se déploient sur les murs. Des installations murales, poétiquement colorées, à la fois mathématiques, illusionnistes et chromatiques.
fleche suivante1/1
Par Solenne Auger

Cécile Bart joue avec notre acuité visuelle et physique. Trois murs du nouvel espace de la Galerie Franck sont investis par des formes géométriques carrées faites de tissu en tergal peint. Les traces de pinceaux volontairement laissées apparentes tiennent lieu d'empreintes du geste artistique.

Le processus peintures-collages de « Kaléidoscope » est presque mathématique.
La galerie est virtuellement coupée dans le sens de la hauteur en deux parties égales, séparées par une ligne horizontale servant d'axe de symétrie. À partir de cet axe se distribuent des demi-carrés pour constituer une frise de tissus superposés tout au long des murs.
La symétrie n'est cependant pas totale puisque une forme originale de couleur rouge foncé correspond par symétrie à une même forme, mais d'un rouge plus clair. Une chorégraphie de couleurs dégradées se déploie ainsi sur le fond blanc du mur.

Sur les murs, les formes sont de tailles variables — petites, moyennes, grandes —, différences que Cécile Bart nous incite à retrouver en aiguisant notre perspicacité ludique.

L'artiste utilise beaucoup le tergal en raison de sa transparence et de son opacité, et de sa capacité à être facilement tendu sur des châssis.

Dans l'exposition « La Voie abstraite », organisée en 2001 à la Fondation Guerlain, Cécile Bart avait présenté un ensemble intitulé Partitions, avec pour sous-titre : « Peintures-écrans ». Il s'agissait de toiles en tergal réparties sur un mur, à la manière de notes de musique sur une portée.

La couleur est étroitement liée à la musique comme en écho aux débuts de l'abstraction lyrique et à Kandinsky dont les nombreuses Improvisation et Composition sont à rapprocher des Partitions de Cécile Bart.
Ses toiles de tergal, ni-opaques ni-transparentes, lui permettent de jouer avec la lumière — et de laisser passer les rayons du soleil quand elles sont suspendues.

Cécile Bart, dont les installations sont toujours poétiquement colorées, est proche des démarches de François Morellet, Felice Varini et Michel Verjux, à la fois mathématiques, illusionnistes et chromatiques.

Mur 1
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 593 cm.
Mur 2
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 438 cm.
Mur 3
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 358 cm.
Mur 4
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 465 cm.
Mur 5
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 300 cm.
Mur 6
Kaléidoscope, 2003. Peintures-collages de tissu en tergal peint. 313 x 250 cm.


fleche suivante1/1



ANNONCES


ÉDITORIAL fleche_rouge
Editos, et d'autres choses, à venir
J'ai depuis plusieurs mois suspendu la rédaction de mes éditos hebdomadaires. Pour deux raisons: 1° la rédaction d'un livre qui me tient à cœur; 2° la refonte totale du site que vous découvrirez dans les prochaines semaines. J'ai hâte de reprendre la publication des éditos pour interroger et partager avec vous les mouvements et soubresauts des arts, des images et de la culture. Merci de votre fidélité à parisART.
A bientôt. 
André Rouillé

fleche Lire la suite
160330JeuPaume
160411CorciaMoscona
160408MarechalMarcJohnson


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Les lauréats du 61e Salon de Montrouge ont été annoncés.
puce rouge  L’école Camondo ouvre dès la rentrée 2016 10 % de places gratuites.
puce rouge  La galerie Templon fête ses 50 ans en 2016
puce rouge  Les nouveaux membres du conseil d’administration du Centre Pompidou
puce rouge  Assemblée générale de l’ANdEA : pour une politique responsable des écoles supérieures d’art
puce rouge  La galerie Dukan déménage rue des rosiers au marché aux puces de Saint-Ouen
puce rouge  Le Centre national des arts plastiques met en ligne sa collection
puce rouge  Appel à candidatures bientôt ouvert pour l’Académie des savoir-faire de la Fondation Hermès
puce rouge  La 12ème édition de la Nuit européenne des musées aura lieu le 21 mai 2016
puce rouge  Les lauréats 2016 du Grand prix de la Ville de Vallauris annoncés
puce rouge  Marion Zilio, nommée directrice du YIA Art Fair
puce rouge  Cinq candidats en lice pour la direction du Théâtre de Cité internationale
DIAPORAMA

Visuel de l’exposition de Prinz Gholam, «A Transmission. The Ability to Draw», Galerie Jocelyn Wolff, Paris.
Jamie Fobert Architects, Les Cours du BHV, Rue des Archives, Paris



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales