logo
140227SerignanDowns
  AGENDA CRITIQUES  
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image Jens Wolf
Jens Wolf
10 juin-17 juil. 2010
Paris 6e. Galerie Aline Vidal
Dans l'esprit de l'abstraction géométrique des années 1960, Jens Wolf réalise des peintures dans lesquelles se jouent une tension entre la forme littérale et la forme picturale. Il peint des cercles et des traits rectilignes parfois menacés par les accidents du contreplaqué qui constitue leur support.
fleche suivante1/1

Share to Facebook Share to Twitter
imprimer





Autres expos des artistes
puce rouge Pour l’été
puce rouge Rétrospective

Par Sarah Ihler-Meyer

Dans les années 1960, au moment où des artistes tels que Donald Judd et Richard Long rabattent les conditions d'existence de leurs œuvres sur celles des objets ordinaires, des peintres comme Frank Stella et Kenneth Noland rejouent continuellement la tension entre la forme du support et la forme picturale de leurs toiles.

Les premiers, dénommés «littéralistes» par Michael Fried, considèrent que leurs productions doivent être appréciées en fonction de l'environnement dans lequel elles sont situées. Telles de simples choses, leurs œuvres n'existent pas de manière autonome: elles se constituent en fonction de la lumière, de l'heure et de la position du spectateur qui les observent.

A l'opposé de cette démarche, Kenneth Noland ou encore Frank Stella peignent des toiles dont le caractère objectal est subsumé dans un tout pictural. Bien que les formes qu'ils peignent fassent écho au cadre et à la surface plane du tableau, c'est-à-dire à leur support matériel, elles semblent moins dépendre de ce dernier que lui procéder d'elles.

En somme, les formes de leurs peintures sont éprouvées comme picturales, des organisations de sensations colorées, avant d'être perçues comme littérales, des objets paramétrables. En évinçant leur «objectité» (Michael Fried), ces œuvres maintiennent leur autonomie vis-à-vis du spectateur: leur entièreté ne dépend pas de lui pour se constituer, elle lui est préalable.

C'est dans cette seconde «tendance» que s'inscrit le travail de Jens Wolf. Chacun de ses tableaux présente des figures géométriques aux couleurs tranchées qui nient leur support matériel en même temps que ce dernier les menace. Si ses cercles et ses traits rectilignes ne correspondent pas aux bordures des planches de contreplaqué sur lesquelles ils sont peints, ces dernières, légèrement ébréchées, ne les mettent pas moins en péril.

Mais, ces petits accidents de la forme littérale peuvent déborder les formes picturales aussi bien que les enrichir. Les morceaux et les fibres du bois arrachés et laissées à l'état brut s'intègrent aux lignes bleues ou aux cercles jaunes. Dans cette perspective, les tableaux de Jens Wolf se fondent moins sur une tension entre forme dépeinte et forme littérale qu'ils ne les assimilent l'une à l'autre: le support matériel est assimilé aux éléments peints.

A l'image des toiles de Frank Stella ou de Kenneth Noland, les tableaux de Jens Wolf exacerbent la tension entre forme littérale et forme picturale en même temps qu'ils l'annulent.

Lire
Michael Fried, Contre la théâtralité, Gallimard, Paris, 2007.



— Jens Wolf, Sans titre, 2010. Walldrawing. Aluminium, tissu dimensions variables. 800 x 350 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2010. Peinture acrylique sur contreplaqué. 188 x 140 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 36 x 48 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 80 x 60cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 80 x 60 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2010. Peinture acrylique sur contreplaqué. 135 x 200 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2008. Peinture acrylique sur contreplaqué. 195 x 140 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 115 x 86 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 86 x 115 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 60 x 80 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2009. Peinture acrylique sur contreplaqué. 36 x 48 cm.
— Jens Wolf, Sans titre, 2005. Peinture acrylique sur contreplaqué. 50 x 36 cm


fleche suivante1/1



ANNONCE
Votre corps aussi est une oeuvre dont il faut prendre soins ! ABC Coach Sportif Paris à votre service.

Vous recherchez un livre audio ? Profitez d´un large choix de titres au sein de la librairie en ligne Gibert Joseph

140331ArchiUrgence
ÉDITORIAL fleche_rouge
Mapplethorpe et les nouveaux puritains
L'importante rétrospective que le Grand Palais consacre à Robert Mapplethorpe vingt cinq ans après sa mort a ceci de rassurant que cette œuvre aussi magistrale que sulfureuse n'a pas perdu de sa puissance provocatrice et dérangeante, ni de sa force à résister aux tentatives des puritains de toutes obédiences pour l'édulcorer, la vider de son énergie et… de son impact politique. Aujourd'hui encore, ici en France, on assiste à une série de tentatives pitoyables, plus ou moins conscientes, de...
fleche Lire la suite
140320PMU


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
acting01 acting02
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Appel de Chaillot: Pour une nouvelle Europe de la culture
puce rouge  Ministère de la culture: aide au développement des galeries d'art
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole supérieure des Arts décoratifs
puce rouge  Drawing Now Paris en danger: des intermittents et chômeurs occupent le Carreau du Temple
puce rouge  Cinq architectes en lice pour la nouvelle Ecole de la photo d’Arles
puce rouge  Art ou pub? Le Panthéon choisit JR
puce rouge  Le Cap Capitale Mondiale du Design 2014
puce rouge  La crise ne rend pas la culture moins nécessaire, elle la rend au contraire plus indispensable
puce rouge  Le Front national manifeste contre le chorégraphe Olivier Dubois
puce rouge  Cette année, la Fiac lance sa foire off à Paris et s’exporte à Los Angeles dès 2015
puce rouge  Avignon: fermée pour travaux, La Collection Lambert s’expose hors-les-murs
puce rouge  Marc Partouche nommé directeur de l’Ecole des Arts décoratifs (Ensad)
DIAPORAMA

Visuel Poésie Plate-forme, 2013.
Emilie Pitoiset, Vous arrivez trop tard, cérémonie, document de travail, 2012



pub pub

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales