logo
141115CracSeteArchipel
  AGENDA CRITIQUES  
parisART recherche un-e COMMERCIAL-e MOTIVE-e connaissant le marché de l'art
RECHERCHER


ART | CRITIQUES

Cliquer pour Agrandir l'image
Norman Bluhm, Richmond Burton
Big Band
21 avril-21 mai 2005
Paris 3e. Galerie Les Filles du calvaire
Exposition conçue par Raphaël Rubinstein qui a sélectionné des peintures abstraites d'artistes européens et américains. A partir d'une conception le peinture Big Band.
fleche suivante1/1
Par Philippe Coubetergues

Le commissariat de cette exposition, qui a été confié à Raphaël Rubinstein, consiste en une sélection de peintures abstraites parmi des artistes européens et américains. Dans un texte théorique qui accompagne cet accrochage, le commissaire défend sa conception d'une peinture Big Band, attachée à un répertoire classique dans un format limité. On pourra également comparer cet ensemble d'œuvres à un big band de jazz, chaque tableau y sonnant sa partition, dans sa tonalité et sa résonance propre. Enfin, indépendamment de tout rapprochement avec la musique, on pourra aussi, apprécier quelques morceaux de peinture que le hasard ou d'autres intentions plus calculées, ont fait se rencontrer.

Car le rapport entre les œuvres s'arrête là. Il n'y a peut-être rien de véritablement commun à ces pratiques. Ainsi, nous sommes tout aussi bien autorisés à voir ce qui les distingue que ce qui les rapproche. La libre gestualité des entrelacs de Karin Davie s'oppose assez bien à la juxtaposition appliquée des masses opaques de Stanley Whitney. A la trame régulière de Richmond Burton répond insidieusement le cloisonnement irrégulier de Bruce Pearson. Et les volutes vaporeuses de Katharina Grosse s'affrontent efficacement aux boursouflures sanglées d'Edouard Prulhière.
Il ne reste que trois oeuvres qui n'ont pas été citées : celle de Shirley Jaffe, celle de Carmengloria Morales, et celle de Norman Bluhm. Elles ne sont certes pas accrochées l'une à côté de l'autre, ni même en vis-à-vis. Mais le visiteur qui serait par mégarde tenté de les comparer n'aurait d'autre issue de les considérer toutes trois comme « des surfaces planes recouvertes de couleurs en un certain ordre assemblées » (Maurice Denis, Le Ciel et l'Arcadie, Hermann, 1993).

C'est à la fois le charme et l'intérêt de la peinture, et sans doute des œuvres d'art en général. Elles se prêtent de bonne grâce à bien des appropriations théoriques mais en dernier ressort échappent à toutes. Et cela apparaît de façon d'autant plus déterminante que le prétexte de leur rapprochement est arbitraire, ou fumeux.
Mais l'intention de Raphaël Rubinstein pourrait aussi être reçue comme un écho parodique et annonciateur d'un autre accrochage au titre prometteur de Big Bang programmé au Musée national d'art moderne. A la lecture des intitulés descriptifs de ce prochain accrochage des collections historiques (Destruction, Construction, Déconstruction, Subversion, etc.) prévu pour juin prochain, on craint en effet qu'en guise de Big Bang nous soit rejouée une même partition en changeant seulement de fanfare.

— Stanley Whitney, Between Black and White, 2003. Huile sur toile. 170 x 170 cm.
— Carmengloria Morales, Tondo S 03-3-2, 2003. Pigments sur toile. 180 cm de diamètre.
— Karin Davie, Between My Eye and Heart n°6, 2004. Huile sur toile. 162 x 274 cm.
— Norman Bluhm, Rite of Midnight, 1994. Huile sur toile. 259 x 193 cm.
— Edouard Prulhière, Sans titre, 2005. Technique mixte. 165 x 120 x 45 cm.
— Richmond Burton, Pleace, 2004. Huile sur toile. 183 x 274 cm.
— Shirley Jaffe, Curved Rainbow, 2003-2004. Huile sur toile. 210 x 150 cm.
— Bruce Pearson, Rejection Endurance lunch, 2005. Huile et acrylique sur polystyrène. 228 x 182 x 13 cm.
— Katharina Grosse, Untitled, 2002. Acrylique sur toile. 284 x 200 cm.


fleche suivante1/1



ANNONCES


141215Le104Koning
ÉDITORIAL fleche_rouge
Snapchat. Le présent absolu
Avant l'existence des réseaux sociaux, les petits riens de la vie quotidienne des gens ordinaires n'avaient aucune valeur. Seuls les faits exceptionnels suscitaient l'intérêt et les scoops des photographes. Mais une logistique informatique puissante et hautement sophistiquée a changé la situation en élevant les faits dérisoires et futiles au rang de matière première d'une économie nouvelle basée sur un nouveau type de valeur, caractéristique de la société de l'information numérique :...
fleche Lire la suite
141204MacValTaniaMouraud
141120Limoges
141104Le104OrtizSpricigo


La Renaissance et le rêve, l’abandon du corps
Comment représenter l'état de sommeil qui permet d'accéder au rêve? Eléments de réponse avec l'exposition «La Renaissance et le rêve» au musée du Luxembourg, où il est question de corps, d'abandon et de visions.
fleche Lire la suite
ÉCHOS fleche_rouge
puce rouge  Direction de l’ENSA de Bourges, l’épilogue: Hilde Teerlinck se retire et publie un communiqué
puce rouge  Plateforme, menacée de fermeture en 2015
puce rouge  Coupes budgétaires: l’ESAV de Toulouse et la Scène Nationale d’Orléans dans le viseur.
puce rouge  Des étudiants en vente sur Ebay pour protester contre la fermeture de la Haute Ecole d'Art de Perpignan
puce rouge  A partir de 2016, le Centre Pompidou consacrera un espace d’exposition aux quatre finalistes du prix Marcel Duchamp
puce rouge  Exhibit B ne porte pas atteinte à la dignité de la personne humaine
puce rouge  Lancement du numéro zéro de la revue Facettes par 50° nord
puce rouge  L’hécatombe continue: le Wharf fermé, le Lieu Commun menacé, le Frac Normandie en suspens
puce rouge  La polémique «Exhibit B»: le théâtre Gérard Philippe et le CentQuatre face à la violence des protestations
puce rouge  Après le Forum, le CAC-Bretigny, La Panacée et Les Eglises menacés: l’hécatombe des lieux d’art.
puce rouge  Ce 22 novembre 2014, décès du photographe américain Lewis Baltz
puce rouge  La ville de Paris distingue les jeunes talents du design, de la mode et des métiers d’art
DIAPORAMA

Adam McEwen, Auction Painting, 2010. Acrylique sur toile. 35,5 x 45,5 cm
Ben Kinmont, gastronomie, broadside list for the paris bookfair, 2010. Green ink on dove grey laid paper, printed letterpress by atelier typo de la cité, lausanne, in an edition of 100 copies. 18.5 x 13.875 inches
Angelin Preljocaj, Ce que j’appelle oubli, 2012. Danse
Mark Soo, Indeterminate Parts, 2010. C-Prints. 2 Parts: Left: 211 x 122cm, Right: 211 x 170cm
David Nebreda, Celui qui naît dans un autre corps, 1999. Tirage papier couleur. 51 x 40 cm.



pub pub
Avec Ownsport, bénéficiez d´un coach sportif diplômé dès 19€/h pour des cours sur mesure à votre domicile !

Art culture paris - art culture France - evenement culturel - agenda culturel paris - actualité art culture - photo art - agenda design - exposition design - éditeur design - spectacle danse - spectacle danse contemporaine - festival danse - marché art - exposition art contemporain - galerie photo - exposition video - art numerique - livre sur l’art - catalogue art - galerie art contemporain paris - musee art moderne contemporain - centre d'art contemporain - frac - drac - cnap - fiac - festival danse paris - festival danse montpellier - interview artiste - art virtuel - graff - foire art

parisART  |  Partenaires  |  Contact  |  Équipe  |  Publicité  |  Mentions légales