DESIGN | EXPO

Close Parity

18 Jan - 23 Mar 2018

Le designer néerlandais Maarten Baas cultive les défis aux apparences simples. Avec sa série Close Parity, il livre des rangements paraissant tout droit sortis de dessins d'enfant. donnant ainsi une réalité à des volumes semblant pourtant contredire les lois de la gravité. Une prouesse d’équilibre.

D’apparence simple et ludique, la série Close Parity (2016) du designer néerlandais Maarten Baas représente un tour de force. Pièces de mobilier en plaques de bronze, chaque cabinet semble tout droit sorti d’un dessin d’enfant. Donnant son nom à l’exposition que lui consacre la Carpenters Workshop Gallery, Close Parity défie la gravité. Au sens de force physique objective ; au sens de morosité subjective. Assymetric Cabinet, par exemple, ressemble à une sorte de dessin à main levée, maladroit, d’une guitare renversée ou d’une oreille d’éléphant. Avec des tiroirs et portes formant des lignes aussi tordues que si elles avaient été tracées en tirant la langue, pour aller le plus droit possible. En vain. Tandis que la patine du bronze semble presque avoir été coloriée au crayon. Et juché sur ses quatre petits pieds, Assymetric Cabinet fascine par sa capacité à tenir en équilibre.

Exposition « Close Parity » de Maarten Baas : design et dessins d’enfant

L’exposition « Close Parity » de Maarten Baas présente ainsi cinq cabinets, cinq conquêtes de l’équilibre. Par un jeu savant de charnières et tiroirs, Maarten Baas parvient à concrétiser ce que les dessins d’enfants réalisent tous les jours, sans difficulté. Rompant par là même avec la monotonie fonctionnelle des orthogonalités empilables. Proche de la sculpture, les rangements (armoires, tables de chevet, placards) de Close Parity ne s’offusquent pas de la platitude faite volume. Dans la mouvance des dessins d’enfants transformés en peluches, les meubles de Maarten Baas semblant avoir été dessinés par une classe de maternelle. Et il y a quelque chose de jouissif à voir ces dessins, si familiers, devenir concrets. Là où l’adulte amusé contemple le dessin de l’enfant en lui disant que c’est très joli (tout en pensant que ça ne tient pas la route) : Maarten Baas créé des meubles.

Close Parity : une série de cinq cabinets en plaques de bronze

Emblématique à ce titre, le majestueux Cabinet With Light. Un placard dissymétrique, surplombé d’une lampe en forme de lampadaire incurvé. Arts Naïfs, Arts Premiers, Art Brut, poésie surréaliste… Close Parity existe dans un royaume bien réel, doté d’une longue histoire. Le traitement du bronze donne presque une patine de bois aux pièces. Mais ici le bronze autorise une tenue et une dissymétrie des volumes que ne permet pas forcément le bois. Dans cette dynamique de concrétisation des impossibles, Maarten Baas est passé maître. En 2006, sa série Clay Furniture avait déjà proposé de longs meubles échassiers, comme pétris de pâte à modeler colorée. Ventilateurs inclus. Délaissant ici formes élancées et couleurs vives, Close Parity explore la magie du bancal bombé, comme autant de meubles totems savamment asymétriques. Pour une exposition étonnamment anthropomorphe.