LIVRES

L’Installation en mouvement. Une esthétique de la violence

L’essai de Joëlle Morosoli, docteur en Esthétique et artiste elle-même, interroge la spécificité du mouvement dans des installations mécaniques, vidéographiques et numériques traitant de la contrainte et de la violence.

Information

  • @2007
  • 22-922685-473
  • \33,90€
  • E237
  • Zoui
  • 4français
  • }160 L - 240 H

Présentation
Joëlle Morosoli
L’Installation en mouvement. Une esthétique de la violence

Cet essai traite de la spécificité du mouvement dans certaines installations artistiques qui interrogent la violence. Ces installations en mouvement se démarquent de celles qui sont statiques par leur capacité de faire vivre au spectateur la pulsion de l’acte violent. L’auteure pose un regard sur cette fatalité de la condition humaine qu’est la violence qui a pour contrepartie l’éclosion de l’expression artistique. Joëlle Morosoli possède un doctorat de l’Université Paris 8 en Esthétique, sciences et technologie des arts . Elle exploite la sculpture en mouvement depuis plus d’une vingtaine d’années, ayant à son actif une trentaine d’expositions solos et plus d’une vingtaine d’oeuvres publiques. Elle a été cofondatrice de la revue Espace , a publié Le ressac des ombres à l’Hexagone et Traînée rouge dans un soleil de lait aux Éditions Naaman.

Joëlle Morosoli est titulaire d’un doctorat de l’université Paris 8 en Esthétique, sciences et technologie des arts. Elle élabore des sculptures en mouvement depuis une vingtaine d’années.