DANSE | SPECTACLE

Le Récital des postures

28 Jan - 29 Jan 2015
Vernissage le 28 Jan 2015

Création 2014, Le Récital des postures sera présentée pour la première fois en France au Centre Culturel Suisse. Yasmine Hugonnet et sa compagnie Arts mouvementés proposent un moment suspendu au travers duquel le mouvement se décompose, donnant au corps une incroyable plasticité.

Yasmine Hugonnet
Le Récital des postures

Le récital est une forme de concert pour un instrument: ici il s’agit d’un corps, dont la soliste exécute les postures selon une partition de notes suspendues dans le silence, méditatives. Dans cet espace presque rituel entre l’interprète et le spectateur, on assiste à la naissance de l’idée d’un corps. Par l’accumulation successive de plusieurs corps-postures, sur un plateau dénué de tout artifice, se sculpte un corps scénique qui s’affirme et se fait oublier, jusqu’à ce que la voix lui vienne et nous parle de l’intérieur de la peau.

«Yasmine Hugonnet puise uniquement dans son corps et sa longue chevelure raide et brune un champ de résonances multiples, un espace ouvert. Cet espace est celui de la rencontre entre la forme, le mouvement et l’imaginaire, né d’un long temps de recherche en studio qui semble aujourd’hui produire quelque chose de l’ordre d’un manifeste. Un espace de pensée de la danse. Car oui, Yasmine est une tête dansante et pensante. Elle laisse infuser l’idée, inscrivant le geste dans l’instant présent ou dans celui d’après.

Son Récital des Postures joue précisément avec la notion de temps, s’imposant lentement au rythme de sa propre échelle spatio-temporelle. Une métamorphose? Non, plutôt le symptôme d’une érosion. Être dans le déroulement. Laisser changer le moindre aspect engendre un effet, à peine perceptible. C’est cela qui captive l’œil, observant au final un état autre que celui a priori perçu. «J’ai envie d’écarteler le temps pour donner à voir les bascules, dit-elle. Ce n’est pas l’envie de ralentir qui me guide, mais plutôt celle de créer un espace où le spectateur peut observer la façon dont il perçoit le changement.»

Les postures elles-mêmes racontent quelque chose, comme une forme de survivance dans l’histoire de l’art ou de la danse. «Chacune active des mouvements, pour le spectateur mais aussi pour l’interprète. L’un comme l’autre négocient avec ce langage chorégraphique.» La durée de la posture permet de recevoir ce qui est en train de bouger et de faire naître des échos dans le regard. Ce Récital est en somme «un moment de récolte de tout ce qui est en mouvement, même si le corps donne l’impression de se figer dans l’immobilité.»
Extrait de l’article de Cécile Dalla Torre pour le journal Le Phare

Chorégraphie et interprétation: Yasmine Hugonnet
Collaborateur artistique: Michael Nick
Lumières: Dominique Dardant
Costumes: Scilla Ilardo
Regard: Ruth Childs
Conseils dramaturgie: Guy Cools
Production: Arts Mouvementés
Coproduction: Théâtre Sévelin 36
Centre Culturel Suisse
Du 28 au 29 janvier 2015, à 20h / Durée: 50 mn