PHOTO | EXPO

Laure Albin Guillot : Artisane d’art de la photographie

13 Sep - 25 Nov 2018
Vernissage le 12 Sep 2018

L’exposition « Artisane d’art de la photographie » à la Maison Nationale des Artistes de Nogent-sur-Marne permet de redécouvrir Laure Albin Guillot, une figure emblématique de la photographie et de la scène culturelle de l’entre-deux-guerres.

L’exposition « Artisane d’art de la photographie » à la Maison Nationale des Artistes, à Nogent-sur-Marne, met à l’honneur l’œuvre de Laure Albin Guillot, une figure majeure de la photographie française des années 1920 à 1940.

Laure Albin Guillot, une figure majeure de la photographie dans l’entre-deux-guerres

L’exposition dévoile une quarantaine de reproductions issues des Collections Roger-Viollet de photographies de Laure Albin Guillot qui fut à la fois une artiste et une figure institutionnelle majeures de son temps. Sa photographie, fut en effet l’une des plus plébiscitées de l’entre-deux-guerres : diffusant ses premières réalisations dans les salons et les publications dès le début des années 1920, Laure Albin Guillot domine la scène photographique française durant les années 1930 et 1940.

La pratique de Laure Albin Guillot, photographe indépendante, est à la fois moderne et variée. Elle aborda de multiples genres comme le portrait, avec Anna de Noailles (1876-1933), écrivaine et poétesse, Lucienne Boyer (1901-1983), chanteuse et comédienne ou encore Jean Cocteau (1889-1963), écrivain, le nu comme en témoigne Etude de nu, solarisation, réalisé vers 1930, mais aussi le paysage, la nature morte et, plus rarement, le reportage.

Laure Albin Guillot, artisane d’art de la photographie et personnage institutionnel

Les photographies de Laure Albin Guillot sont celles d’une habile technicienne qui fut notamment l’une des premières en France à imaginer une application décorative de la photographie, à travers ses recherches formelles sur l’infiniment petit. Son exploration de la photomicrographie, qu’elle nommait « micrographie », ouvrit de nouvelles perspectives créatrices qui associaient les arts plastiques et la science.

Artiste de son temps, Laure Albin Guillot eut recours aux nouveaux moyens de diffusion de l’image et proposa à la presse et à l’édition des illustrations et des réalisations publicitaires. Enfin, elle fut l’une des personnalités les plus actives dans le monde culturel et médiatique de son époque, en étant directrice des archives photographiques de la direction générale des Beaux-Arts (l’ancêtre du ministère de la Culture), première directrice de la Cinémathèque nationale, membre de la Société des artistes décorateurs et de la Société française de photographie, et présidente de l’Union féminine des carrières libérales et commerciales.