DESIGN | EXPO

Paris Design Week | Allied Maker

06 Sep - 31 Oct 2018
Vernissage le 06 Sep 2018

C'est à Triode que revient le mérite de présenter la première exposition française du studio new-yorkais, Allied Maker. Duo de designers formé par le couple Lanette Rizzo et Ryden Rizzo, Allied Maker conçoit des luminaires sobres et raffinés, fabriqués à la main.

À l’affût des nouveautés nord-américaines, la galerie de design Triode ne manque jamais d’alimenter la scène parisienne en inédits. À l’occasion de la Paris Design Week 2018, Triode présente ainsi la première exposition française du studio new-yorkais Allied Maker (composée par le couple Ryden Rizzo et Lanette Rizzo). L’occasion de découvrir les créations récentes d’un studio qui a le vent en poupe. En témoigne l’ouverture de son nouveau showroom, de quelques six-cents mètres carrés, à New York. Créateur de luminaires simples et élégants, le studio Allied Maker privilégie les matériaux atemporels — laiton, verre, bois massif… Avec des assemblages valorisant l’approche artisanale. Soit une tendance de fond dans l’actuel design états-unien qui, d’est en ouest, remet la simplicité au goût du jour. En rupture avec le glacis glamour façon Jeff Koons. Grâce aux talents de dénicheur de Jacques Barret (fondateur de Triode), Allied Maker viendra illuminer la Ville Lumière.

Allied Maker chez Triode : la galerie parisienne invite le duo new-yorkais

Sans verser dans une esthétique austère, le design contemporain redécouvre la vertu du fait main (travail manuel). Matériaux traditionnels, formes simples, assemblages sobres… Le minimalisme formel, ici, résonne moins avec la rigueur industrielle moderne qu’avec une sensibilité éco-logique. Pour des pièces s’intégrant à l’environnement, sans chercher à en capter toute l’énergie (des regards, notamment). Dans cette veine, le studio Allied Maker conçoit des luminaires globuleux, simples et élégants, capables d’intégrer quantité d’espaces différents. Design passe-partout ? Plutôt un design respectueux de ce qui préexiste, conscient de l’environnement comme du temps. Un design qui intègre la notion de durée dans sa conception. Car les objets existent dans le temps, tout comme leurs matériaux et formes. Les matériaux s’usent ; les formes lassent. Contre-pied du design jetable, Allied Maker présente ses luminaires chez Triode, dans une exposition scénographiée par Dorothée Meilichzon.

Allied Maker (Ryden Rizzo et Lanette Rizzo) : des luminaires simples et élégants

Seront présentes, chez Triode, des suspensions de la collection Arc. Soient des globes généreux, à la lumière diffuse, sertis d’une sorte de mantille métallique. Autre pièce notable : l’applique de la gamme Aperture Sconce, avec un oblitérateur-diffuseur de lumière en albâtre. Pièces géométriques aux volumes rebondis, Allied Maker n’ajoute que peu de couleurs. Les pièces ont les nuances laiteuses de l’albâtre (qui donne d’ailleurs son nom à une collection, Alabaster). Ou celle du bois, éventuellement teinté de sombre. Le verre est transparent à blanc. Le laiton est brossé ou poli dans ses couleurs dorées d’origine, voire teinté de blanc, de noir. Suivant les pièces, la lumière se diffuse en dégradés de blanc, ou d’orange-rosé. Rarement crue, la lumière diffusée se rapproche ainsi des tons neutres de celle du soleil, ou de ses corollaires crépusculaires. Pour un jeu de lumières et halos à retrouver dans l’exposition « Allied Maker », chez Triode.