ART | EXPO

La Pergola

25 Mar - 04 Juin 2017
Vernissage le 24 Mar 2017 à partir de 18:30

L’exposition « La Pergola» au Musée régional d’art contemporain, à Sérignan, présente le nouvel accrochage des collections du musée. Des peintures et quelques sculptures, installations, photographies et dessins s’approprient les préoccupations propres à l’art pictural telles que le support, la matière, le geste, le rapport à l’histoire de l’art, à la vie ou encore celui entre abstraction et figuration.

L’exposition « La Pergola» au MRAC de Sérignan dévoile le nouvel accrochage des collections du musée. Présentées dans un même espace, la collection historique, les nouvelles acquisitions de l’année 2016 et le dépôt du Centre national des arts plastiques forment un ensemble d’œuvres de trente-cinq artistes.

La Pergola de Pierre Leguillon côtoie Victor Vasarely, Daniel Buren et Franck Stella

L’exposition tire son titre « La Pergola» de l’œuvre éponyme de Pierre Leguillon que le musée a acquise en 2016. Cette œuvre introduit le parcours et constitue une invitation à faire une pause, à passer du monde extérieur à sa contemplation, à l’image de l’exposition dans son ensemble.

Cette pièce réalisée de 2012à 2015 est un assemblage de larges pans de tissus imprimés cousus successivement les uns aux autres de telle façon qu’ils forment une longue bande suspendue au plafond. La variété de leurs motifs très variés renvoie à des origines tout aussi différentes : certains datent des années 1950, d’autres sont contemporains et des tissus très rares côtoient d’autres trouvés dans des magasins de grande distribution.

Chaque tissu abstrait qui compose l’œuvre La Pergola de Pierre Leguillon a pour caractéristique d’évoquer de façon implicite diverses peintures abstraites qui ont jalonné l’histoire de l’art, de Victor Vasarely à Daniel Buren en passant par Franck Stella. Le nouvel accrochage du MRAC, en faisant justement se côtoyer l’œuvre de Pierre Leguillon et des réalisations de Daniel Buren, engage une réflexion autour de la circulation des images et de la manière dont les enjeux peinture sont en permanence remis en question.

Explorer les enjeux propres à l’art pictural

A la suite de l’œuvre La Pergola, l’exposition explore le statut des images, leur passage d’un domaine à un autre et notamment les liens féconds qui existent entre la peinture et d’autres médiums. Le tableau Sculpture for Yellow and Red de Farah Atassi déploie des motifs géométriques de façon à générer des effets optiques de profondeur et de distorsion. Des formes et objets hétérogènes empruntées à la peinture mais aussi à la sculpture ou aux arts décoratifs sont associés comme dans un collage. Dans le tableau Les silences de la fumée de Noël Dolla, c’est du noir de fumée qui a été utilisé pour tracer sur la toile recouverte de peinture acrylique des traces semblables à d’insaisissables volutes.

Les œuvres explorent à leur manière les enjeux propres à l’art pictural : le support, la matière, le geste, le rapport à l’histoire de l’art, celui entre abstraction et figuration ou plus largement entre l’art et la vie. Elles tentent de répondre aux interrogations que suscite ce médium : comment et dans quel but les artistes investissent-ils la peinture, ses techniques, ses codes, son imaginaire et son histoire ?