DESIGN | OBJET

Magliana Project

Hommage à Pier Luigi Nervi, le designer Konstantin Grcic aura créé, en 2017, une installation site specific. Conçu pour le petit pavillon de Magliana, le Magliana Project se composait de combos table-chaises-luminaire. Des pièces de mobilier solidaires et modulaires, en béton dernière génération.

Le Magliana Project (25 mai 2017) est le nom d’une œuvre réalisée, in situ, par le designer allemand Konstantin Grcic. Soit un dispositif de mobilier entièrement intégré. Une table, six chaises et un système d’éclairage, le tout conçu comme une seule pièce. Réalisé en béton dernière génération, de couleur gris homogène, le Magliana Project est un hommage actualisé à l’œuvre de l’architecte Pier Luigi Nervi (1891-1979). Œuvre de design ‘site specific’, pour reprendre un terme cher au Land Art et à la sculpture, le Magliana Project s’inscrit dans la continuité d’un contexte architectural. D’abord, le Magliana Vecchia est le nom d’un quartier en périphérie de Rome. Ensuite, l’occurrence complète du projet a été réalisée pour, et dans, le Padigione di Pier Luigi Nervi. À savoir le premier pavillon entièrement réalisé par l’architecte italien, à l’aide de son matériau-procédé innovant : le béton ferreux.

Le Magliana Project de Konstantin Grcic : une installation de design site specific

Patenté en 1945 par Pier Luigi Nervi, le béton ferreux est un type particulier de béton armé. Les tiges de fer y ont des dimensions et proportions spécifiques, induisant une autre manière de travailler le ciment. À savoir à la main, plutôt que coulé, en saturant le maillage ferreux. Plus fin et plus dense, le treillis métallique permet des murs moins épais et plus souples. Avec ses parois de trois centimètres d’épaisseur, le petit Padiglione della Magliana arbore ainsi une toiture ondulante. Dernier bâtiment d’origine à subsister de l’entreprise Nervi & Bartoli, il est dorénavant utilisé comme parking. Hommage à ce principe de construction, le Magliana Project de Konstantin Grcic se sera composé de tables modulaires avec assises et suspensions lumineuses solidaires. Disposées en enfilade, la séquence des tables-assises-luminaire y suivaient alors l’axe central du pavillon rectangulaire. Un agencement en cène, ou banquet, plaçant les individus en vis-à-vis, deux-à-deux.

Le béton sensible : un hommage fonctionnel et humaniste à Pier Luigi Nervi

Grande tablée collective, les luminaires y délimitaient néanmoins de petites cellules intimistes, par un jeu de cercles lumineux concentriques. Et construisant une expérience d’échange, de communication, avec un matériau comme le béton brut, Konstantin Grcic aura ainsi rendu hommage à la portée humaniste de l’œuvre de Pier Luigi Nervi. « Un bon design est capable d’englober le comportement humain, il offre des solutions pragmatiques aux problèmes et améliore l’expérience de tous les jours » (Konstantin Grcic). Dans une époque d’immédiat après-guerre pressé par l’urgence de la reconstruction, le béton armé de Pier Luigi Nervi aura permis de recréer habitats et usines, avec des bâtiments plus souples et solides. Sa méthode de construction autorisant alors une expérience moins raide et plus intuitive, plus sensible, du béton. Autrement dit : une approche certes fonctionnelle, mais aussi humaniste. Précisément ce à quoi le Magliani Project aura rendu hommage.