DESIGN | EXPO

L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois

17 Nov - 30 Jan 2019

Avec l'exposition "L'espace d'harmonie japonaise créé par le bois", l'Espace Densan met en regard deux techniques de menuiserie. Deux artisanats d'excellence, mêlant tradition et actualisation. Pour une plongée dans la nature du bois, dans le cadre de Japonismes 2018.

Dans le cadre de Japonismes 2018, l’Espace Densan présente une nouvelle exposition mettant en lumière l’artisanat japonais. Soit l’exposition « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois ». Lieu dédié à l’artisanat d’excellence, Densan réunit ici deux ateliers aux pratiques singulières. D’une part l’Atelier Yamaichi Ogura Rokuro ; d’autre part l’Atelier Kamakura-Bori Aoyama Studio. Pour une exposition présentant des pièces en bois, travaillées de manière totalement différente. Avec des objets lisses d’un côté, soulignant la veine du bois, sa texture, ses singularités et blessures. Et des objets sculptés de l’autre, par une méthode de fine gravure du bois. Abstrait ou figuratif, chaque objet magnifie ainsi la nature, dans sa texture même ou dans la reprise de motifs qu’elle aura inspirés (feuilles, fleurs…). Pour une exposition, « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois », qui offre une plongée dans deux méthodes distinctes de menuiserie artisanale décorative.

« L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois » : le lisse minimalisme de Kazuo Ogura

Kazuo Ogura a fondé l’Atelier Yamaichi Ogura Rokuro en 1976, à Kiso (préfecture de Nagano). L’atelier pratique la menuiserie selon la technique du Nagiso Rokuro-zaiku. Nagiso étant le nom d’une ville de la préfecture de Nagano. Méthode développée depuis le début du XVIIIe siècle, le Rokuro-zaiku désigne une forme de meulage du bois massif. Le bois est d’abord sélectionné parmi les essences locales — marronnier du Japon, zelkova, arbre au caramel… L’artisan Kijishi prépare alors les pièces, par tronçonnage de tranches. Le bois sèche ensuite pendant une période pouvant aller jusqu’à trois ans. À l’issue de cette phase de durcissement, la pièce est placée sur un tour de potier [rokuro] et lissée au rabot. Enfin, les objets (plateaux, bols, coupelles, assiettes, vases… ) sont frottés de bois de prêle et laqués. L’Atelier Yamaichi Ogura Rokuro a ainsi développé une gamme de vases intrigants, UFO [Ovnis], aussi plats qu’élégants.

Japonismes 2018 et artisanat d’excellence : la gravure sur bois, laqué, à l’Espace Densan

Dans une autre dynamique, le Kamakura-Bori Aoyama Studio cultive une technique de gravure sur bois. Le Kamakura-Bori, emprunte son nom à la ville de Kamakura (préfecture de Kanagawa) et désigne une méthode de gravure sur bois, ensuite laqué. Pratiquée depuis près d’un millénaire, le Kamakura-Bori est intimement lié à la culture bouddhique zen. Bols, boîtes à thé, statues bouddhiques présentes dans les temples et grandes maisons de thé… Le Kamakura-Bori Aoyama Studio actualise ce savoir-faire à travers des créations célébrant la beauté de la nature et l’ornement. Fondé par Tsuneaki Aoyama en 1980, l’Atelier Aoyama repose sur l’expertise du sculpteur Tsuneaki Aoyama, donnant chair aux dessins de son épouse, Sanae Aoyama. En résultent, entre tradition et contemporanéité, assiettes, broches, miroirs… Et que le bois reflète l’épure ou l’ornement, l’exposition offre deux approches aussi pointues que singulières. À découvrir dans l’exposition « L’espace d’harmonie japonaise créé par le bois ».