DESIGN | EXPO

Architectures

19 Oct - 22 Déc 2018
Vernissage le 19 Oct 2018 à partir de 18:00

Internationalement connu pour ses collections de mode, ses longs cheveux blancs et ses lunettes noires, le créateur Karl Lagerfeld présente une série de sculptures fonctionnelles. Créées pour la Carpenters Workshop Gallery, elles y font l'objet d'une exposition inédite, "Architectures".

Entre deux actualités brûlantes, la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain) et surtout l’ouverture d’une succursale dans une ancienne église de San Francisco, la Carpenters Workshop Gallery inaugure sa nouvelle exposition parisienne. Soit l’exposition « Architectures » de Karl Lagerfeld. Mondialement connu en tant que créateur de mode et photographe, Karl Lagerfeld l’est moins en tant que sculpteur. Et pourtant, c’est bien une exposition de pièces sculpturales que présente la Carpenters Workshop Gallery. Pièces impérieuses, pour celui que le monde entier connaît aussi sous le nom de Kaiser [empereur, en allemand], les sculptures présentées s’inspirent directement de la statuaire antique grecque. Ou plutôt, de l’architecture. Avec une série déclinant le motif strié de la colonne de marbre, en table, guéridon, luminaire, miroir, fontaine… Soit une quinzaine de pièces inédites, créées pour la CWG (Carpenters Workshop Gallery).

Exposition « Architectures » : quand le Kaiser Karl Lagerfeld embrasse le design

Conçues et signées par Karl Lagerfeld, les pièces ont également été réalisées avec l’architecte Aline Asmar d’Amman. Fondatrice du studio Culture in Architecture, Aline Asmar d’Amman exerce entre Paris et Beyrouth. Karl Lagerfeld lui a ainsi confié la réalisation et le développement de la série Architectures, conjuguant beauté grecque et simplicité fonctionnelle. Côté matériaux, le choix n’a pas été moins rigoureux et précis : deux marbres d’excellence ont été sélectionnés. Un marbre blanc de Carrare, finement veiné de gris : de l’Arabescato Fantastico. Et un marbre noir hachuré de blanc, tout aussi rare et précieux : du Nero Marquina. Un choix sobre, en noir et blanc, qui rejoint la recherche d’essentiel cultivée par Karl Lagerfeld. De l’Antiquité grecque, il retient notamment l’épure et la beauté. Avec ce qui, aujourd’hui, en Occident, fait presque office de seconde nature esthétique : l’harmonie des proportions et le nombre d’or.

Collection Architectures : un mobilier de marbre, entre monument et sculpture

Modulaire, Architectures inclut par exemple la table Untitled II (2018). Laquelle se compose de cinq colonnes surmontées d’une plaque de marbre. Entre Parthénon et table de banquet, d’agapes ou de cène, les évocations abondent. Tandis que chacune des pièces de la série a été taillée, facettée et polie, par des artisans en Italie. Avec des blocs d’Arabescato provenant d’une carrière n’étant plus exploitée depuis trente ans. Directeur Artistique de la maison Chanel depuis 1983, les créations de Karl Lagerfeld incarnent l’élégance par la sobriété, la retenue, et une forme de mystère atemporel. Fonctionnelles, les pièces sculpturales d’Architectures relient Antiquité et monde contemporain. Chaque pièce rendant ainsi hommage aux canons de l’architectonique greco-romaine (de Callicratès à Vitruve). Pour des monuments en réduction, semblant presque sortir d’un film postmoderne — Le Ventre de l’architecte, de Peter Greenaway, par exemple. Des œuvres hors du temps, à découvrir à la Carpenters Workshop Gallery.