DESIGN | EXPO

Forces de la Nature

26 Sep - 01 Avr 2019
Vernissage le 26 Sep 2018

Avec soixante-cinq pièces sur plus de mille mètres carrés, le Musée national de la céramique, à Sèvres, présente l'exposition "Forces de la Nature". Soit la réunion de trois artistes contemporains norvégiens : Kari Dyrdal (tapisserie), Marit Tingleff (céramique) et Torbjorn Kvasbo (céramique).

Le Musée national de la céramique, à Sèvres, propose une nouvelle exposition réunissant trois artistes norvégiens. Intitulée « Forces de la Nature », ce sera l’occasion d’une immersion dans la céramique et la tapisserie contemporaines. Et ce, à travers le prisme de trois artistes norvégiens : Kari Dyrdal, Torbjorn Kvasbo [Torbjørn Kvasbø] et Marit Tingleff. Exposition généreuse, ce sont quelques soixante-cinq pièces qui seront présentées aux publics. Des œuvres du XXIe siècle, créées entre 2000 et 2018. Pièces antérieures ou spécialement composées pour l’exposition, Kari Dyrdal, Torbjorn Kvasbo et Marit Tingleff mettront à profit les mille-cinq cents mètres carrés d’espace d’accrochage. Avec de telles proportions, latitude est laissée aux grands formats et installations. L’exposition « Forces de la Nature » va ainsi donner la pleine mesure de la vigueur des tapisseries et céramiques actuelles. Pour des pièces rappelant, en un certain sens, l’Arte Povera — dans ce rapport intense et musclé à la matière.

Exposition « Forces de la Nature » : trois artistes norvégiens au Musée de Sèvres

En réalité, « Forces de la Nature » réunit trois artistes qui se connaissent déjà. Et surtout, ce qui importe pour l’exposition, qui connaissent leurs œuvres respectives. Tous trois diplômés de l’École des Arts Appliqués de Bergen, Kari Dyrdal, Torbjorn Kvasbo et Marit Tingleff cultivent chacun une forme d’abstraction proliférante. Abstraction, car leurs pièces sont peu narratives. Mais avec un rapport d’autant plus concret à la matière. Un rapport physique, qui accorde une grande place aux dynamiques de croissance des éléments naturels. La matière vit, bouge, prolifère, déborde, grouille, gronde. Et les pièces exposées, chacune à leur manière, captent un fragment de ce récit vivant. Si céramique et tapisserie évoquent encore parfois des images de sophistication de salon, « Forces de la Nature » devrait entailler ce tableau idyllique. Avec leurs trois univers complémentaires, Kari Dyrdal, Torbjorn Kvasbo et Marit Tingleff déploieront à Sèvres des morceaux de paysages norvégiens.

Kari Dyrdal, Marit Tingleff et Torbjorn Kvasbo : céramiques et tapisseries du XXIe siècle

Un paysage romantique ? Pas vraiment. Kari Dyrdal, par exemple, travaille la tapisserie en montrant l’envers du décor. Sur près de trois mètres de long, par exemple, Jacquard Knots Yellow (2010) tisse l’image des fils pendant d’un métier à tisser Jacquard. Gros plan sur la fabrique. Surfaces lacustres miroitantes, métal rouillé… Les tapisseries de Kari Dyrdal valorisent la chair du réel. Les céramiques de Marit Tingleff, quant à elles, se déploient aussi sur de larges surfaces planes. Conjuguant céramique et peinture, elles témoignent d’une certaine violence du geste. Un informe bouillonnant qui pourrait résonner avec les œuvres chaotiques de Cy Twombly. Sculptures de céramique, Torbjorn Kvasbo compose pour sa part des structures mobilisant rigidité, affaissement, gonflement… Avec des coulures d’émaux aux transparences humides. Pour une exposition, « Forces de la Nature », où les pièces semblent rechigner à se couler dans le moule culturel, préférant l’indompté du débordement.