DANSE | FESTIVAL

June Events 2017

01 Juin - 17 Juin 2017

Le Centre de développement chorégraphique Atelier de Paris-Carolyn Carlson présente «June Events», festival permettant de découvrir la création chorégraphique contemporaine française et internationale au travers de parcours de spectacles.

Organisé par le Centre de développement chorégraphique Atelier de Paris, le festival «June Events» 2017 clôt traditionnellement la saison de ce dernier. A l’occasion de sa onzième édition, quarante spectacles sont programmés, permettant de découvrir la création chorégraphique contemporaine française et internationale.

«June Events» 2017 : créations

Parmi les créations présentées lors de June Events 2017, deux spectacles ouvrant le festival, Pavane d’Aurélie Berland, et 1080-art de la fugue de Mié Coquempot.

Première pièce de groupe d’Aurélie Berland, Pavane se présente comme la réécriture de celle de José Limón, The Moor’s Pavane. Pavane comprend deux parties, précise Aurélie Berland, «deux phases de transformation de l’oeuvre originale de 22 minutes : une réduction au solo du quatuor et un déploiement de ce solo en un nouveau quatuor».

Deuxième spectacle proposé lors de l’ouverture de June Events, 1080-Art de la fugue de Mié Coquempot. Cette pièce est une toute première tentative d’interpréter une œuvre du répertoire classique, L’art de la fugue de Jean-Sébastien Bach, resté inachevé. De cet inachèvement naît la chorégraphie de Mié Coquempot.

Parmi les autres créations, le chorégraphe libanais Ali Chahrour présente pour la première fois en France May He Rise and Smell the Fragance , deux pièces qui trouvent leur origine dans la mémoire collective arabe.

Autre première lors de June Events 2107, Weaver-Quintet d’Alexandre Roccoli, véritable chorégraphie de la mémoire artisanale puisque Alexandre Roccoli a entrepris de perpétuer le souvenir des tisserands, dont le savoir-faire semble voué à l’oubli.

Le chorégraphe hollandais Herman Diephus propose quant à lui Mix, trio satirique sur le thème du métissage et de l’assimilation culturelle. Dans Mix, les interprètes déconstruisent les stéréotypes caractéristiques d’un tel thème sous forme de numéros de music-hall.

Manuel Roque présente Bang Bang, un solo dont l’objet est d’examiner la notion de performance qui donne forme et consistance au mode de vie occidental, alors que Littéral, pièce de groupe de Daniel Larrieu construite à partir de trois univers musicaux, rappelle la nécessité de faire «acte de présence et de transmission» à l’occasion de son soixantième anniversaire.

«June Events» 2017 : danse et musique

Selon une tradition désormais établie, le programme de cette édition ne manque pas d’explorer la relation entre danse et musique, soulignant ainsi leurs rapports fructueux. Interprète remarquée lors des précédents festivals, Aurélie Berland présente Pavane. Nacera Belaza propose deux solos, La procession/solo(s). Lieu partenaire, le Centquatre-Paris accueille Magali Milian et Romuald Luydin pour Opium, et le duo composé de Ruth Childs et Stephane Vecchione présentera Scarlett’s Face au CDC atelier de Paris. Weaver-Quintet d’Alexandre Roccoli, …de là-bas de Romain Bertet, et Membre fantôme de Mickaël Phelippeau et Erwan Keravec, sont autant de créations portant un regard différent sur les rapports de la danse et de la musique.

Associés au CDC Atelier de Paris, la chorégraphe et danseuse américaine Liz Santoro, accompagnée de l’ingénieur Pierre Godard, présente For Claude Shannon, une pièce pour quatre interprètes qui reprend les «dépendances grammaticales entre les mots d’un énoncé du pionnier de l’informatique, Claude Shannon, afin d’extraire une structure linguistique, qui génère à son tour des possibilités inépuisables de séquences chorégraphiques».

Sylvain Prunenec et le chanteur et trompettiste anglais Phil Minton proposent Improvisation, et le chorégraphe et danseur libanais Ali Chahrour, May He Rise and Smell the Frangance.

«June Events» 2017 : «6 à 7 !»

Si des parcours de spectacles favorisent la découverte de jeunes talents, aux côtés de compagnies plus renommées, dont les spectacles sont présentés pour la première fois à Paris ou en France, le programme «6 à 7 !» confirme la volonté du festival de faire découvrir de nouveaux chorégraphes et présente les projets en cours de ceux qui seront accueillis la saison prochaine. Yasmine Hugonnet, Nina Santes, et Ondine Cloez présenteront ainsi leurs travaux respectifs Chronological, Hymen Hymen et Vancances Vacance.