DESIGN | OBJET

Noé

Cultivant une approche élémentaire du design, Joran Briand épure ses pièces pour ne garder que l'essentiel. Le fauteuil Noé (dessiné pour l'éditeur Perrouin) offre ainsi une assise à la fois simple et chargée d'une tension interne. En arche et arcs, Noé enveloppe et électrise.

Le fauteuil Noé, du Studio Briand & Berthereau, a été conçu par le designer Joran Briand en 2015. Dessiné pour, et édité par Perrouin, fabricant d’assises installé en Bretagne depuis 1875, le fauteuil Noé arbore une forme à mi-chemin entre l’aquatique et l’aérien. Nacelle de montgolfière ou spinnaker gonflé par le vent… Noé enveloppe ses utilisateurs via une structure ajourée, verticale, en bois de chêne. Conjugaison de volumes classiques, pour autant la combinaison du fauteuil et de l’appui-tête, au moyen d’arcades en bois, donne à la pièce une personnalité originale. La simplicité et le dynamisme rejoignent ici le confort et le cocon. Si Noé évoque un peu les années 1970 (par la forme en cocon ovoïde, notamment), la fermeté des éléments et leur sobriété marquent la traversée des années 1980, et l’entrée dans le néo-minimalisme du XXIe siècle. Autrement dit, Noé offre le visage d’un fauteuil assez atemporel.

Fauteuil Noé de Joran Briand, pour l’éditeur Perrouin : un design atemporel

Le chaisier et éditeur Perrouin a longtemps été spécialisé dans l’assise de style classique (Louis Philippe). Avec pour clientèle des magasins de meubles, ainsi que des hôteliers et restaurateurs. Mobilier discret et fiable, représentant une forme de bon goût à la française, au tournant des années 2010, Perrouin bifurque vers le design contemporain. Avec les jeunes designers Jean-Marc Gady, Sandra Demuth et Joran Briand. Une transition qui propulse alors l’entreprise familiale, vers la tradition du moderne. Les pièces dessinées pour Perrouin ont toujours en commun un côté enveloppant et majestueux, mais en cultivant une plus grande simplicité des volumes. Avec cette transition, Perrouin intègre le vivier des éditeurs de design français contemporain, avec une incursion dans l’originalité et la création.

Un fauteuil à arcs, bleu électrique : entre cocon, nacelle et spi

Assise audacieuse, le fauteuil Noé se distingue au sein de cette nouvelle ligne éditoriale défendue par Perrouin. Par ce caractère, justement, aquatique ou aérien. Soit l’évocation d’un ailleurs (dans le temps, dans l’espace) conjuguée à une certaine économie de moyens. Bleu électrique, Noé déploie ses arcs comme un bouquet à la verticale. Conjuguant bois et textile, la pièce traverse l’histoire du design à grandes enjambées. Pour mieux livrer un fauteuil élémentaire, à la fois classique et étonnant. Un fauteuil qui conjugue clôture et ouverture ; un fauteuil qui contient une tension interne, comme sa couleur vive. Autrement dit, une pièce dotée d’une personnalité forte, impétueuse, sous des dehors plutôt calmes, ou classiques. Pour une assise de belle facture, sobre, qui réussit néanmoins à garder une dimension détonante.