ART | EXPO

Montrouge Paintings

04 Nov - 23 Déc 2017
Vernissage le 04 Nov 2017

L’exposition « Montrouge Paintings » à la galerie parisienne Templon présente des œuvres inédites de Jim Dine, des peintures, estampes et une sculpture à travers lesquelles il poursuit son exploration des thèmes de la création, du soi, du corps et de la mémoire.

L’exposition « Montrouge Paintings » à la galerie Templon, à Paris, dévoile de nouvelles peintures de Jim Dine, des œuvres qui multiplient les formes, les couleurs et les techniques pour mieux cerner le sujet même de la peinture.

« Montrouge Paintings » : de nouvelles peintures de Jim Dine réalisées dans son atelier de Montrouge

L’exposition présente un ensemble inédit de peintures que Jim Dine a réalisées au cours de l’été 2017 dans son nouvel atelier situé à Montrouge, en région parisienne. Un lieu dans lequel l’artiste et poète américain, âgé de quatre-vingt-deux ans, a laissé libre cours à son art comme jamais. C’est ainsi une explosion de couleurs, de formes et de techniques des plus diverses que l’on découvre.

Les toiles de lin, travaillées à l’aide de peintures acrylique ou à l’huile, de sable et d’une meuleuse, acquièrent volume et matérialité et peuvent ainsi garder les marques de la force physique qui les a générées, de leur production, des gestes et des retouches. La série d’estampes Tools in a Puzzled Vessel témoigne de l’intérêt de Jim Dine pour la gravure. Inspiré par les travaux sur bois d’Edward Munch, l’artiste propose une variation autour de son autoportrait composé comme un puzzle, par accumulation de couches, de motifs et de couleurs. Une sculpture en bronze de plus de deux mètres de haut montre la tête de Jim Din surmontée d’outils, comme une déclaration de la supériorité de la main sur la tête…

Les peintures de Jim Dine cachent un sujet commun : la peinture elle-même

Pour Jim Dine, qui fut un pionnier du happening et accompagna le pop art tout en conservant un style singulier, l’expérimentation de nombreuses techniques, outils et processus de création est aussi importante que son résultat, l’œuvre achevée. A travers cette expérimentation, l’artiste continue d’explorer les thèmes de la création, du soi, du corps et de la mémoire.

Les peintures de Jim Dine abordent différents registres : de nombreux portraits et autoportraits comme Me at Night on Horseback et Red poet singing ‘My Puzzled Mind’ côtoient des paysages d’objets et des compositions abstraites. Mais sous cette diversité se cache un sujet commun : la peinture elle-même, son inspiration, sa réalisation et son dépassement.