DESIGN | EVENEMENT

TEFAF Maastricht 2018 | Jousse Entreprise

10 Mar - 18 Mar 2018

Chaque année depuis 1988, The European Fine Art Fair [la Foire européenne des beaux-arts] réunit des galeries internationales (art, design) à Maastricht. Pour cette édition 2018, Jousse Entreprise y présentera des pièces emblématiques du design moderne, avec une incursion dans la céramique contemporaine.

Art et design contemporains ont en commun un phénomène culturel : l’importance des biennales, salons et foires pour la définition des valeurs. Forme apparue à la moitié du XVIIIe siècle (avec les salons de peinture), ce type d’événements accompagne le mouvement de globalisation cosmopolite. Spécialiste du domaine, The European Fine Art Fair (TEFAF) [Foire européenne des beaux-arts] organise chaque année trois événements, deux à New York (USA) et un à Maastricht (Pays-Bas). Art, design, antiquité : chaque événement réunit des galeries d’art et de design occidentales, au fil d’une semaine d’échanges intenses. Si les deux événements de New York dissocient contemporain (printemps) et classique (automne), l’édition de Maastricht est englobante. Pour l’édition 2018 de TEFAF Maastricht, parmi les galeries de design parisiennes présentes se compteront notamment la Galerie kreo (avec Azo), Laffanour – Galerie Downtown, et Jousse Entreprise – Mobilier d’architecte.

Jousse Entreprise à TEFAF Maastricht : focus sur le design moderne (Jean Prouvé)

Jousse Entreprise exposera une synthèse ramassée du design. Avec une sélection suivant deux grands axes : les modernes d’une part et la céramique contemporaine de l’autre. La part belle étant laissée aux valeurs sures, Jean Prouvé, Pierre Paulin et Pierre Jeanneret seront à l’honneur. Soit un design de la reconstruction et des grands ensembles, pour Jean Prouvé. Avec notamment des Chaises créées en 1950 (standards ou démontable), ainsi que des chaises issues de la série Cité (datant de 1930, environ). Pièces auxquelles s’ajouteront un Brise soleil (1957) et une porte Hublots (1949). Du côté de Pierre Paulin, autre grand designer d’État proche des présidents George Pompidou et François Mitterrand, avec l’aménagement de salons du Palais de l’Élysée notamment, seront présentées les pièces Appliques Élysée (1973) et Table basse (vers 1972). Le Lit (1952-1956) de Pierre Jeanneret s’inscrira lui aussi dans la mouvance des grands ensembles.

De l’habitat moderne à la céramique contemporaine : un siècle de design

Dans cette approche historique du design, Jousse Entreprise – Mobilier d’architecte présentera également un luminaire 1057/PX (vers 1948) de Gino Sarfatti. Grand designer italien salué pour avoir créé plus de quatre-cents modèles de lampes, dédiées à l’habitat moderne. Sur le versant des matériaux industriels, la designer moldave Maria Pergay sera présente avec une Banquette plate (1968). Maria Pergay s’est notamment distinguée par un usage dynamique de l’acier inoxydable, avec des pièces élancées et élégantes. Dans la continuité chromée du Bar sous le toit de Charlotte Perriand. Le Lampadaire (vers 1960) du céramiste André Borderie endossera quant à lui le rôle de passeur, entre moderne et contemporain. Attentive à la céramique contemporaine, Jousse Entreprise présentera également des pièces d’Emmanuel Boos (Monolithe de Sèvres, sans titre, 2017), Andréa Branzi (Vase, 1991) et Kristin McKirdy (Céramique sans-titre, 2017). Créatrice à qui la Galerie Jousse – Mobilier d’Architecte consacrera d’ailleurs sa prochaine exposition.