DESIGN | EXPO

Mes meubles d’architecte, sens et essence

27 Oct - 12 Fév 2017
Vernissage le 27 Oct 2016

Le musée des Arts décoratifs présente une exposition consacrée au mobilier et aux objets de l’architecte Jean Nouvel qui, depuis 1987, a édité une centaine de ses créations.

L’exposition « Jean Nouvel, mes meubles d’architecte » regroupe le mobilier et les objets dessinés par Jean Nouvel. Elle est à la fois rétrospective, dévoilement et mise en perspective d’une facette moins connue du public de cet « architecte qui fait du design », comme il aime à le dire. Prônant un « anti-design », ses meubles et ses objets se veulent essentiellement fonctionnels et rigoureux.

Un anti-design

Jean Nouvel avait déjà investi le musée des Arts Décoratifs en 1998 en y aménageant les espaces destinés aux expositions de graphisme et de publicité. Il présente aujourd’hui dans ces mêmes lieux des pièces développées depuis trente ans telles que les gammes de meubles de bureau Less et Less Less, parfaits exemples du travail de Nouvel en matière de design. Il parvient à réduire à leur forme essentielle les objets qu’il conçoit.

Passé et présent réunis

Selon le souhait de Jean Nouvel lui-même, cette exposition est complétée par un panorama des collections du musée des Arts Décoratifs qui fait toute sa place aux périodes historiques qu’il préfère : Moyen-Age, Renaissance, XVIIe et XVIIIe siècles. Le visiteur est introduit dans les univers artistiques de ces diverses époques qui répondent aux créations contemporaines. La Table au kilomètre (2011) répond aux retables et aux Pietà de la collection du musée, les tapis de marbre (2016) aux intaglia de la Renaissance italienne, le siège Milana (1995) aux sgabélies, ces sièges en bois polychrome.

On trouve dans les salle consacrées au XVIIe et XVIIIe siècles de grands miroirs colorés, les Tryptiques (2014), qui modifient la perception de l’endroit par leurs reflets colorés. Car la lumière et ses nombreuses modulations est l‘une des préoccupations principales de Jean Nouvel, qui invite ici le visiteur à se plonger dans une semi-obscurité lui faisant à la fois redécouvrir les lieux et dévoilant sous un autre angle les objets exposés.