DESIGN | EXPO

Invisible Outlines

21 Mai - 10 Oct 2017

Le collectif japonais Nendo présente Invisible Outlines, une exposition qui met en avant la perception des contours des objets et leur manipulation, en s’attachant au rapport entre ombre et lumière.

Dirigé par le designer canadien d’origine japonaise Oki Sato, le collectif Nendo présente «Invisible Outlines», une exposition rétrospective consacrée au travail de ce dernier et souligne la diversité de ses activités allant de la création de mobilier à l’architecture.

«Invisible Outlines» : Nendo

Le Centre d’innovation et du design du Grand-Hornu accueille «Invisible Outlines», une exposition qui, pour la première fois en Europe, permet d’avoir une vue d’ensemble du travail du groupe de designers Nendo, créé par Oki Sato en 2005 à Milan. Nendo est à l’image de son fondateur et directeur artistique puisqu’il intervient dans différents domaines tels le design graphique et de produits, la création de meubles et d’objets, la mode, et l’architecture. A l’occasion d’«Invisible Outlines», Nendo investit tous les lieux du Grand-Hornu, aussi bien à intérieurs qu’extérieurs, donnant à voir une telle diversité en étroite relation avec ceux-ci.

«Invisible Outlines»

«Invisible Outlines» rassemble deux cents objets parmi lesquels Border Table, une table aux contours fragmentés, et Jellyfish Vase. Tous ces objets sont répartis en douze catégories destinées à redéfinir leur perception selon leurs contours au moyen de divers procédés tels la superposition, la métamorphose, le mouvement, et la flexibilité.

Selon la perspective esthétique adoptée par Nendo, la perception de ces objets varie en fonction de la position du spectateur et de l’endroit dans lequel ils se trouvent. Si la perspective change l’appréhension visuelle des objets, il importe donc de s’attacher à leurs formes et à la projection de leurs ombres. Dès lors, les objets se révèlent moins pratiques qu’esthétiques. Oki Sato résume ainsi son intention et celle présidant à «Invisible Outlines» : «Je pense que quiconque ayant un regard différent sur les objets du quotidien est déjà un designer. Dans cette exposition, j’ai essayé de guider les gens vers cette perception particulière en leur délivrant des mots-clés permettant d’apprécier un peu plus la vie de tous les jours. «Invisible Outlines» n’est pas une exposition de design, c’est un événement permettant d’aimer sa vie quotidienne au moins autant que les occasions plus extraordinaires qui la ponctue».